Uranium : le canadien UraMin négocie sa possible vente

Publié le par romandienews

MONTREAL - Le groupe canadien de prospection d'uranium UraMin a annoncé lundi qu'il avait ouvert des négociations en vue de sa possible vente, mais sans indiquer avec qui.

UraMin a précisé dans un communiqué qu'il ne pouvait non plus garantir que ces négociations aboutiraient à une transaction.

Cette annonce faisait bondir l'action d'UraMin, qui gagnait 6,6% à la Bourse de Toronto, à 7,41 dollars canadiens (6,96 USD) à 15H29 GMT.

Créé en 2005, UraMin mène actuellement des travaux de prospection en vue de l'exploitation de gisements de sesquioxyde d'uranium (U3O8) en Namibie (Trekkopje), en République centrafricaine (Bakouma) et en Afrique du Sud (Ryst Kuil).

La demande pour ce métal est actuellement très forte avec le retour en force de l'énergie nucléaire comme source alternative d'énergie aux hydrocarbures, à l'heure du réchauffement climatique et de la flambée des prix des carburants. Une coentreprise d'UraMin possède aussi des droits de prospection sur d'autres dépôts miniers en Afrique du Sud, selon le communiqué.

A la clôture vendredi, la capitalisation boursière d'UraMin atteignait près de 1,9 milliard de dollars canadiens (1,8 milliard USD).

Publié dans ECONOMIE

Commenter cet article