Etats Unis - Presidentielle 08 : Le vrai visage d’Obama

Publié le par Le Parisien

C’est peut-être une révolution qui sortira mardi des urnes. S’il bat John McCain comme l’indiquent les sondages le démocrate sera le premier Noir à devenir président des Etats-Unis, après deux siècles de domination blanche.

Henri Vernet | 02.11.2008, 07h00
 

L’HOMME qui deviendra peut-être mardi le quarante-quatrième président des Etats-Unis a martelé toute sa campagne d’un mot d’ordre : « Change ». Le changement. Plus qu’un simple slogan. Si Barack Obama l’emporte, les changements seront multiples. D’abord parce qu’il serait le premier locataire de couleur à la Maison-Blanche. Par ses origines mi-kenyanes mi-américaines, par son enfance partagée entre Hawaii et l’Indonésie, Obama symbolise une Amérique qui change, dans un monde qui bouge.

Un message rassembleur


D’ici à 2050, selon les démographes, les Etats-Unis ne seront plus un pays à majorité blanche. Noirs, Hispaniques, Latinos, Asiatiques et immigrants de tous horizons pèsent d’un poids de plus en plus considérable dans une population de 300 millions de personnes. Le message d’Obama est que tous sont des Américains comme les autres.

Ce message rassembleur, il l’adresse aussi au reste du monde, à l’heure où George W. Bush laisse une Amérique un peu moins puissante et beaucoup moins aimée qu’elle ne l’était il y a huit ans. De la Chine à l’Inde, du Brésil à la Russie, d’autres puissances émergent, contestant la domination occidentale. Obama, s’il est élu, saura-t-il être un leader qui unit au lieu de diviser ? Les experts, ou les blasés, répètent qu’il ne faut pas attendre de changement radical. Peut-être. Toutefois, Obama n’a-t-il pas confié hier au journal « USA Today » que « son parcours différent lui permet de mieux comprendre les cultures différentes » ? Ce qui ferait de lui, assure-t-il, un « meilleur président » que son adversaire républicain, John McCain. On n’en est pas là. Aujourd’hui encore Obama sillonne le pays et met en garde ses électeurs contre tout excès de confiance lié aux bons sondages.

Publié dans LE MONDE

Commenter cet article