Centrafrique - Réforme du CSM : Fureur des magistrats

Publié le par Afrique Centrale Infos

Le projet de réforme du Conseil supérieur de la magistrature, auquel les magistrats centrafricains sont vivement opposés, a été adopté vendredi à une large majorité par les députés centrafricains. Le texte, voté par 72 voix pour et une abstention, donne notamment la possibilité au ministre de la Justice de prendre certaines décisions sans consulter le Conseil supérieur, ce qui réduit son "rôle à une coquille vide", estiment les magistrats.

Le ministre de la Justice Thierry Savonarole Maléyombo a estimé en défendant le texte que "la justice centrafricaine souffre de tous les maux et est décriée par tous, le peuple et les partenaires de notre pays". "Il était donc temps de procéder à la réforme du Conseil supérieur de la magistrature", selon lui.

"Si l'Assemblée nationale avait décidé du retrait de cette loi, je me serais plié à la volonté des députés. Maintenant qu'elle l'a acceptée, nous allons engager les réformes pour redonner une crédibilité à la justice de notre pays", a-t-il dit.

Cette loi a été combattue jusqu'au bout par les magistrats qui ont estimé qu'elle comporte de nombreuses dispositions violant la Constitution centrafricaine tout en "portant atteinte à l'indépendance de la justice".

Les magistrats ont bloqué le fonctionnement des cours et tribunaux depuis le 26 juillet pour protester contre le texte. Ils ont notamment fait un +sit-in+ mercredi devant la cour d'Appel de Bangui pour demander sa révision.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article