Centrafrique - Politique : Un nouveau parti politique en Centrafrique

Publié le par Apa

APA Bangui (Centrafrique) Un nouveau parti politique, la convention Républicaine pour le progrès (CRPS), a ouvert son assemblée générale constitutive vendredi à Bangui.

Dirigé par Me Nicolas Tiangaye, ancien président du Conseil national de transition (CNT), organe qui tenait lieu de parlement jusqu’au 15 mars 2003, la CRPS s’est assignée pour mission de défendre les valeurs républicaines, notamment les valeurs de paix, l’unité nationale, la bonne gouvernance ainsi que les valeurs propres au respect de la personne et la dignité humaine.

Selon Me Tiangaye, l’action de la CRPS s’inscrit dans l’élargissement de l’espace démocratique en Centrafrique, un acquis de la lutte pour les libertés publiques et privées menée par le peuple centrafricaine en 1990.

La scène politique centrafricaine compte actuellement 48 partis politiques légalisés, selon les statistiques de la direction des affaires politiques et administratives au ministère de l’intérieur et de l’administration.

L’Assemblée générale constitutive de la CRPS s’achève samedi, a indiqué Me Tiangaye, candidat malheureux aux élections législatives de mars et mai 2005.

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article