Centrafrique : Migration de rebelles ougandais de la LRA vers la Centrafrique

Publié le par Le Monde

060803_sudan_hmed_612a.hmedium.jpg KAMPALA (Reuters) - Les autorités soudanaises ont annoncé mardi que plusieurs centaines de rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) avaient déserté un point de regroupement situé à la frontière entre le Soudan et le Congo démocratique pour se diriger vers la Centrafrique.

 

Cette migration - la seconde observée en un an vers la RCA -, a prévenu le gouvernement de Kampala, pourrait enfreindre l'accord de cessez-le-feu conclu avec la LRA en août 2006 et qui prévoit un point de rassemblement à Ri-Kwangba..

 

"Nous avons vu des centaines de rebelles de la LRA, d'enfants, d'anciens et de combattants faire mouvement depuis deux jours vers l'Ouest en direction de la RCA", a déclaré à Reuters le vice-gouverneur de la province soudanaise de l'Equateur occidental, Joseph Ngere, interrogé par téléphone.

 

Les autorités ougandaises, qui négocient avec les insurgés depuis 20 mois pour tenter de mettre fin à un conflit vieux de deux décennies et qui a fait des dizaines de milliers de victimes, ont prévenu que les insurgés se mettaient en danger en agissant de la sorte.

 

"Si la LRA quitte Ri-Kwangbva, elle doit comprendre que cela équivaut à une violation de l'accord (de cessez-le-feu) et qu'elle ne sera nulle part en sécurité", a commenté le capitaine Paddy Ankunda, porte-parole de l'armée ougandaise.

 

Un porte-parole de la LRA, réputée pour mutiler ses prisonniers et enlever des enfants, a rejeté ces allégations en parlant de pure propagande de la part du gouvernement de Kampala.

 

Ce dernier a donné jusqu'à la fin du mois de mars au chef de la LRA, Joseph Kony, pour conclure un accord de paix sous peine d'une reprise des affrontements.

 

Version française Jean-Loup Fiévet

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article