Deby refuse l'aide de la France pour le faire sortir du Tchad

Publié le par Afp

db.jpgPARIS, 3 fév 2008 (AFP) — La France a proposé dès vendredi soir à Idriss Deby de le faire sortir du Tchad en proie à la rebellion s'il considérait sa vie en danger mais le président tchadien a refusé, a-t-on appris dimanche de source proche de l'Elysée.

"Dès vendredi soir, nous avons proposé à Idriss Deby de l'aider à sortir du Tchad s'il estimait que sa vie était en danger et qu'il devait partir mais il a refusé", a indiqué cette source à l'AFP, confirmant ainsi une information, dimanche, de RTL. "Cette proposition d'aide est toujours valable", a-t-on précisé de même source.

Selon un journaliste de l'AFP dans la capitale tchadienne, des tirs d'armes lourdes ont eu lieu dimanche matin dans le centre-ville de N'Djamena où s'opposent depuis samedi les troupes gouvernementales du président Deby et la rébellion tchadienne.

Depuis vendredi soir, le président Nicolas Sarkozy a tenu deux réunions de crise avec les ministres de la Défense, Hervé Morin, et des Affaires étrangères Bernard Kouchner, mais aucune déclaration politique n'est venue de l'Elysée. Samedi, M. Sarkozy s'était entretenu à deux reprises avec son homologue tchadien sur les "dernières évolutions de la situation au Tchad, en particulier à N'Djamena", avait simplement annoncé la présidence.

Lors de ces entretiens, "nous avons souhaité bien sûr qu'il y ait une trêve, qu'il y ait des négociations et qu'il y ait un arrangement, et nous maintenons cette ligne", avait de son côté précisé M. Kouchner.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article