Centrafrique : une rébellion affirme avoir pris Ndélé (nord)

Publié le par Le Monde

La rébellion centrafricaine de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) a affirmé, dans un communiqué parvenu jeudi à l'AFP à Bangui, avoir pris la ville de Ndélé (nord), mais une source militaire a assuré que l'assaut avait été repoussé.

"Ce matin 26 novembre 2009 à 4 heures, le commando blindé de la CPJP a pris la ville de Ndélé. La ville est sous contrôle, la sécurité des populations et humanitaires est assurée", affirme le communiqué de la CPJP, une des rébellions qui n'a pas conclu d'accord de paix avec Bangui et n'a pas intégré le processus de paix.

Un habitant de Ndélé, joint par l'AFP, a affirmé sous couvert de l'anonymat que "les habitants de Ndélé ont fui la ville qui est aux mains des rebelles". "Les habitants se sont réfugiés en brousse", a-t-il dit.

Cette attaque n'a pas encore suscité de réaction officielle du pouvoir à Bangui. Une source militaire proche de l'état-major a toutefois confirmé à l'AFP que "la ville de Ndélé a été attaquée tôt jeudi matin".

"Les assaillants ont tenté de prendre la base militaire de Ndélé, mais ils ont été repoussés par le détachement des FACA (Forces armées centrafricaines)".

"Les combats se poursuivaient toujours" en début d'après-midi, a encore assuré cette source.

 

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article