Centrafrique : le camp de l'ex-président Patassé débouté pour le contrôle du MLPC

Publié le par Afp

patbode.jpgBANGUI — La Cour de cassation de Centrafrique a rejeté une requête du camp de l'ex-président Ange-Félix Patassé qui voulait reprendre le contrôle du parti qu'il a fondé, le MPLC, dirigé depuis 2006 par l'ex-Premier ministre Martin Ziguélé, a indiqué jeudi cette formation.

La Cour a déclaré "la requête recevable", mais "au fond" l'a rejetée, a expliqué à l'AFP Jaquesson Mazette, actuel vice-président du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC).

Les arguments avancés par le requérant, Luc-Apollinaire Dondon Konamambaye, proche de M. Patassé, "(n'étaient) pas de nature à accréditer le caractère irréparable du préjudice qui résulterait de l'exécution dudit arrêt", a-t-il dit.

Par cet arrêt, la Cour confirme une décision de justice prise en juin 2008: le tribunal de grande instance de Bangui avait débouté M. Dondon, ancien président de l'Assemblée nationale et auteur d'une plainte contre le MLPC.

Il contestait la décision du MLPC prise en juin 2006 de choisir comme président Martin Ziguélé, arrivé 2e à l'élection présidentielle de 2005, et de suspendre de toute activité M. Patassé mais aussi M. Dondon lui-même et leurs proches.

Après avoir été débouté en appel, M. Dondon avait saisi la Cour de cassation en juin 2009.

M. Patassé, 72 ans, qui a présidé la Centrafrique de 1993 à mars 2003, avant d'être renversé par le général François Bozizé, est rentré à Bangui en novembre, après sept ans d'exil au Togo, affirmant qu'il serait candidat à l'élection présidentielle prévue en 2010.

Cinq mois plus tôt, en juin, le MLPC avait annoncé son "exclusion" et désigné Martin Ziguélé comme candidat à la prochaine présidentielle. Cette élection est prévue en 2010 à une date non encore fixée.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article