Centrafrique : Bozizé promet le retour de la sécurité dans le sud-est

Publié le par Afp

boz.jpgBANGUI — Le président centrafricain François Bozizé a promis le rétablissement de la sécurité dans le sud-est du pays, en proie à des attaques de la rébellion de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), dans un discours prononcé jeudi et diffusé samedi par la radio nationale.

"J'ai donné des instructions aux chefs militaires", a déclaré le président dans ce discours prononcé lors d'un déplacement à Obo (sud-est). "Ils vont prendre en main leurs hommes et la sécurité va être rétablie" dans cette région du sud-est où sévit depuis plusieurs mois la rébellion ougandaise de la LRA, a promis M. Bozizé.

"Depuis toujours ce sont les militaires des pays amis, des pays voisins, des soldats étrangers, qui viennent défendre" la Centrafrique, "c'est inadmissible", a-t-il regretté, en allusion à la présence, depuis août, de l'armée ougandaise déployée dans la région avec l'accord de Bangui pour traquer les rebelles.

"Il faut que (...) les responsables de la police, de la gendarmerie, et l'armée prennent leurs responsabilités", a insisté M. Bozizé.

"Je sais que les moyens font défaut", a-t-il reconnu. "Notre armée est démunie. C'est à cause de la situation difficile de la trésorerie de notre pays", a expliqué le président, soulignant: "Nous devons faire avec les moyens du bord. (...) S'il le faut, utilisons nos dents."

Dirigée par Joseph Kony, la LRA, une des guérillas les plus brutales au monde, est née en 1988 dans le nord de l'Ouganda. En 2005, ses combattants se sont éloignés de leurs bases traditionnelles pour s'intaller dans l'extrême nord-est de la RDC.

Depuis plusieurs mois, ils ont multiplié les attaques contre les populations dans l'est de la Centrafrique, tuant notamment deux employés centrafricains de l'ONG italienne Cooperazione internationale (Coopi) en septembre, et obligeant plus de 4.500 personnes à fuir la zone.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article