Mali : huit candidats à la présidentielle

Publié le par TSR.CH

Quelque 6,8 millions d'électeurs maliens sont appelés à voter dimanche pour désigner leur président parmi huit candidats, dont le chef de l'Etat sortant Amadou Toumani Touré, qui fait office de favori.
Quelque 20'000 bureaux de vote sont ouverts dans ce pays ouest-africain en grande partie désertique de 13,5 millions d'habitants.
Le président sortant favori
Candidat à sa succession, l'ancien général putschiste, que l'on surnomme «ATT» et qui a cédé le pouvoir aux civils en 1992, fait face à une opposition qui a choisi de multiplier les candidatures en vue de le contraindre à un deuxième tour. Ce scrutin se caractérise aussi par la présence, pour la première fois, d'une candidature féminine (lire ci-contre).

Les principaux adversaires d'«ATT» sont Ibrahim Boubacar Kéita, ancien Premier ministre de 1994 à 2000 et président de l'Assemblée nationale, Tiébilé Dramé, Soumeylou Boubéye Maiga et "Blaise" Mamadou Sangaré, qui se présentent pour le compte du Front pour la démocratie et la république (FDR), la principale coalition de l'opposition. Le président de l'Assemblée nationale, Ibrahim Boubacar Kéita, est considéré par les observateurs comme l'adversaire le plus important d' «ATT».
Une inconnue, la participation
Si l'issue finale du scrutin parait prévisible aux yeux des observateurs, une incertitude demeure au sujet de la participation des électeurs qui ont pris pour habitude de bouder les urnes lors des précédentes présidentielles, avec un taux de moins de 25% de participation en 1997 et 2002.

Plus d'un millier d'observateurs internationaux doivent surveiller le bon déroulement de l'élection dans ce pays régulièrement salué pour ses progrès démocratiques depuis 15 ans, mais qui reste à la 175e place - sur 177 - du classement du développement humain des Nations unies. Les résultats définitifs du scrutin sont attendus mercredi ou jeudi.

agences/hof

Publié dans L'AFRIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

arnaud 30/04/2007 13:02

Faites passer cette article en masse sur vos blogs et autour de vous
Les économies de Ségolène Royal depuis son arrivé à la tête de la Région Poitou Charentes

Depuis son arrivée à la Région, Mme Royal à mise la Région à la diette et à supprimé tous les privilèges de l'époque Raffarin qui aura tout de même durée trente ans.
- Indemnité des conseillers généraux: 100 000 euros : supprimé
- Fonctionnement groupe politique: 50 000 euros:   supprimé- Campagne de communication: 980 000 euros: supprimé- Restauration: 200 000 euros: supprimé- Brochette de l'été: 75 000 euros: supprimé- Fête du pain: 50 000 euros: supprimé- Galette primere: 50 550 euros: supprimé-Quatre véhicules sur 14 de la Région: supprimé
Ce qui fait que au total, Madame Ségolène Royal a économisé 1 505 550 euros soit 1 million d'euros + 505 550 euros économisés grâce à Mme Royal.
Cette argent est depuis utilisé pour des projets utiles comme:
-Le TER à 1 euros
- Chèques livres qui permettent au famille d'avoir leur livre scolaire gratuit.- Contrat Tremplin ( déjà plus de 3000 emplois créer dans la région)- Matériel pour les lycée (comme matériel informatique)- Mise en place de la démocratie participative- Mise en place des budgets participatifs(dans les lycée par exemples.)
Tout ce qui est marqué ci-dessus à était reconnu par l'UMP et par toute la classe politique comme étant la vérité, article paru dans le journal La Nouvelle République.
J'ai ouvert un blog politique sur http://desirsdavenir86000.over-blog.net/
Pourriez vous mettre un lien vers mon blog s'il vous plaît!!!Merci d'avance!!!