Zimbabwe : Mugabe menace d'expulser les ambassadeurs et qualifie Blair de "dictateur"

Publié le par A.F.P

 LONDRES (AFP) - vendredi 27 avril 2007 - 15h49 - Le président zimbabwéen Robert Mugabe a menacé vendredi d'expulser les ambassadeurs occidentaux d'Harare et a qualifié de "dictateur" le Premier ministre britannique Tony Blair, dans un entretien accordé au mensuel New African magazine.

"Si l'Amérique veut qu'un homme comme Christopher Dell (ambassadeur américain à Harare) reste ici, il doit bien se comporter parce que nous ne tolérerons pas de sottises supplémentaires de sa part", a-t-il déclaré dans ce magazine à grand tirage installé à Londres.

"Nous leur avons lu la loi sur les émeutes", a-t-il indiqué, en faisant référence aux ambassadeurs occidentaux qu'il accuse d'ingérence. "S'ils continuent à faire ça, nous n'hésiterons pas à les expulser du pays. Peu importe de qui il s'agit."

M. Mugabe a par ailleurs fustigé ceux qui décrivent le Zimbabwe comme une "dictature" et s'en est particulièrement pris à Tony Blair.

"C'est bien plus un dictateur que tous les dictateurs des temps modernes en Grande-Bretagne et en Europe sur lesquels je me suis renseigné", a-t-il ajouté.

Il a notamment accusé M. Blair d'avoir persuadé ses alliés européens et d'autres pays, notamment en Asie, de chercher à isoler le Zimbabwe.

"Ils (les britanniques) interviennent même auprès de nos amis à l'Est et tentent de les persuader de réduire leurs relations avec nous", a-t-il affirmé, déplorant que les sanctions de la communauté internationale "aient fait des ravages sur notre économie".

Dans cet entretien, il a par ailleurs défendu le récent passage à tabac du leader de l'opposition Morgan Tsvangirai --"ce genre de choses arrive", a-t-il indiqué-- et a prévenu que tous ceux qui provoqueraient la police subiraient le même sort.

Mugabe, 83 ans dont vingt-sept au pouvoir, s'est attiré de nouvelles critiques des Etats-Unis et de l'Union européenne pour la violente répression menée contre le Mouvement pour le changement démocratique (MDC, opposition) depuis la mi-mars.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article