REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO - ELECTIONS 2006 : LA PAIX DES URNES ?

Publié le par BBC AFRIQUE

 Scrutin décisif sur fond de tension

Des représentants des deux candidats qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle en RDC ont lancé samedi un appel conjoint au calme, s'engageant à garantir un vote dans la "paix et la sécurité" et à "promouvoir l'acceptation des résultats".

"Tout est presque prêt"

Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba

La signature de ces documents a eu lieu sous le parrainage de la Commission électorale indépendante, dont le président, l'abbé Apollinaire Malu-Malu, a déclaré que "tout est presque prêt pour le second tour", ajoutant qu'il pourrait y avoir des difficultés mineures, à cause de contraintes logistiques liées à la taille du pays.

Samedi, la suspicion restait de mise dans le camp Bemba, qui n'a cessé de dénoncer des entraves à sa campagne et mis en garde contre des "risques de fraude".

Calme tendu

Samedi, en fin de journée, aucun incident sérieux n'avait été signalé sur l'ensemble du territoire, où 25 millions d'électeurs sont appelés dimanche à départager deux ex-belligérants de la dernière guerre sur le sol congolais (1998-2003) briguant la magistrature suprême.

La campagne électorale, qui s'est achevée vendredi à minuit, a été marquée par une série d'accrochages entre partisans des deux camps en province, où cinq personnes ont été tuées jeudi.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article