CENTRAFRIQUE - EDUCATION : LES ENSEIGNANTS RECLAMENT LE VERSEMENT D'ARRIERES DE SALAIRE AVANT LA RENTREE SCOLAIRE DU 02 OCTOBRE

Publié le par AFIQUE CENTRALE INFOS

Les enseignants veulent être payés - 28/9/2006
Le principal syndicat d’enseignants de Centrafrique réclame du gouvernement le versement de trois mois d’arriérés de salaire avant la rentrée scolaire du 2 octobre, dans une lettre au ministre de l’Education nationale.
 
Les enseignants "sont prêts à reprendre les cours à cette date (du 2 octobre)", toutefois, ils demandent au gouvernement une attention particulière (...) afin de faciliter la rentrée des classes", écrit la Fédération syndicale des enseignants de Centrafrique (FSEC) au ministre Charles-Armel Doubane.
 
La FSEC demande notamment "le paiement d’un minimum de trois mois sur l’ensemble des arriérés de salaire de l’année 2006".
 
L’Etat centrafricain fait face à une crise financière qui l’empêche de payer régulièrement ses fonctionnaires. Ces derniers perçoivent actuellement leur salaire de janvier 2006.
 
Par ailleurs, la FSEC demande "l’annulation pure et simple des sanctions injustes prises à l’encontre des enseignants" après le recensement-paiement", une opération de recensement des agents de l’Etat menée en 2005, qui avait permis de mettre à jour un grand nombre de fonctionnaires fictifs ou de salaires perçus de manière indue.
 
En cas de refus, le gouvernement a au moins "l’obligation de publier les résultats des autres départements ministériels avant la rentrée", estime la FSEC.
 
Les résultats de cette opération concernant les ministères de la Défense et de la Justice n’ont jamais été publiés.
 
En 2005, des revendications similaires avaient retardé la rentrée de plus de deux mois. Cette année, le syndicat n’a pas officiellement assorti ses demande d’une menace de grève.

Publié dans SOCIAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article