AFRIQUE - DECHETS TOXIQUES : QUAND LE NORD POUBELLISE LE SUD

Publié le par MISNA

SÉNÉGAL   20/9/2006   10.20
DÉCHETS TOXIQUES DE L’EUROPE, L’AFRIQUE “POUBELLE” DU MONDE ?
Nature et environnement Nature et environnement, Brief

“On parle tant de mondialisation et de ‘village global’ mais nous avons parfois l’impression que d’aucuns considèrent l’Afrique comme la fosse septique de ce village”, affirme l’écologiste sénégalais Haïdar El Ali, en commentant le récent cas de pollution environnementale en Côte d’Ivoire, où le 20 août dernier un navire affrété par la multinationale ‘Trafigura Ltd’ a déchargé au moins 500 tonnes de déchets toxiques à Abidjan, causant 7 morts et des milliers d’intoxications (au moins 37.000 civils ont reçu des soins).

 Dans une interview à l’agence France Presse, M. El Ali rappelle que l’épisode ivoirien est le dernier d’une longue liste, citant les déchets toxiques qui flottaient le long des côtes somaliennes après le tsunami de décembre 2004. Et encore en 1996 lorsque le Parlement européen a officiellement demandé aux gouvernement de Grande-Bretagne, Italie et France de rapatrier les déchets toxiques exportés en Afrique du sud par une multinationale.

 Dans ce cas-là, “des centaines de tonnes de déchets contenant du mercure ont gravement porté atteinte à la population locale, provoquant d’autre part d’énormes dégâts environnementaux” rappelle l’activiste, qui a créé à Dakar, en 1984, le centre Océanium pour la protection de la mer. D’après M. El Ali, le traitement ou l’abandon de déchets dangereux en Afrique “est largement plus économique que dans les pays industrialisés”. Raison pour laquelle l’écologiste sénégalais invite “la société civile a jouer un rôle de sentinelle pour protéger l’environnement”, sans oublier toutefois que ces opérations sont parfois autorisées par des groupes ou des fonctionnaires corrompus qui donnent leur consensus en échange d’argent, ensuite utilisé pour l’achat d’armes. [VV]

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article