Centrafrique : Bozizé appelle la Chine à investir dans son pays

Publié le par Afp

PEKIN — Le numéro un chinois Hu Jintao a reçu jeudi à Pékin le président centrafricain François Bozizé, qui a appelé la Chine à investir dans son pays notamment dans les secteurs miniers et énergétiques, a rapporté la télévision officielle CCTV.

Lors de sa rencontre avec M. Hu au Palais du peuple de Pékin, dans le centre de la capitale, M. Bozizé a déclaré que "sa visite montre que la Centrafrique souhaite renforcer la coopération bilatérale pour qu'elle soit plus efficace et dynamique".

"La Centrafrique souhaite exploiter pleinement le potentiel de la coopération bilatérale, renforcer la collaboration dans les secteurs des mines, forestiers, dans l'agriculture et les ressources énergétiques et accueillir les investissements des entreprises chinoises", a-t-il ajouté, cité par la télévision.

Les deux hommes ont également assisté à la signature de plusieurs accords.

Depuis le rétablissement des relations diplomatiques en 1998, la Chine a beaucoup investi en Centrafrique, en particulier dans le secteur de la construction, tout en développant des programmes de coopération dans les domaines de la santé, l'agriculture et les communications.

Selon la télévision, M. Hu a déclaré que les deux pays "devraient solidifier la base politique de leurs relations".

M. Bozizé a entamé mercredi une visite d'une semaine en Chine qui le conduira dans le sud-ouest du pays, dans la province du Yunnan, et dans le sud industrialisé, à Guangdong.

La présence chinoise s'est considérablement renforcée en Afrique, à la fois pour des raisons politiques mais surtout pour des considérations énergétiques et économiques.

Selon les statistiques chinoises, les échanges commerciaux entre la Chine et l'Afrique ont progressé de 45% en 2008, avec une hausse des exportations du géant asiatique de 36,3% et des importations, surtout du pétrole, de près de 54%.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article