Afrique - chronique d’une nouvelle forme de succession : La « stratégie des présidents de père en fils » [ FILM EXCLUSIF ]

Publié le par Afriscoop

 

[ AfriSCOOP EXCLUSIVE ] - En 2005, un drame s’est joué au Togo. Alors que le général Gnassingbé Eyadéma venait de rendre l’âme, le 5 février après 38 ans de règne sans partage, son fils, Faure Gnassingbé se voit confier les rênes du pouvoir dans une tragi-comédie dont les principaux acteurs restent quelques officiers des Forces armées togolaises (Fat).

 

Près de 5 ans après, l’opinion cherche toujours à comprendre cette jurisprudence qui semble se propager sur le continent noir. Ce film que AfriSCOOP vous propose de voir en exclusivité vous aidera à mieux appréhender la « stratégie » mise en place par certains présidents africains pour préparer leur fils à être leur dauphin inavoué. Gabon, Sénégal, Egypte sont des exemples patents à la suite du Togo qui s’est tristement illustré dans cet exercice. Conséquence, en 2005, la révolte des Togolais s’est généralisée plongeant le pays dans une situation chaotique.

Aujourd’hui, malgré les efforts de Faure Gnassingbé, le peuple continue de penser les plaies qui refusent de cicatriser. Leçon à tirer : les chefs d’Etat qui sont dans cette logique sont avertis. « Les Etats africains ne sont pas des monarchies pour que vous vous permettiez de les gérer comme des magasins de porcelaine ». Il en va de la stabilité des peuples et surtout des générations futures, véritables propriétaires de cette terre souillée du sang des centaines de révoltés contre l’injustice. Ils crient et continueront de crier pour que cessent enfin en Afrique, des comportements anachroniques de certains dirigeants. A vos commentaires.

 

Publié dans L'AFRIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article