Centrafrique : la France octroie 16 millions de francs CFA pour les victimes des inondations de Bangui

Publié le par Acap

Bangui, 15 Juil (ACAP)-L’Ambassadeur, Haut Représentant de la République Française à Bangui, M. Jean-Pierre Vidon, a annoncé, à l’occasion de la célébration du 220ème anniversaire de la prise de la bastille mardi 14 juillet 2009 à Bangui, l'octroi par le centre de crise du ministère des Affaires étrangères d'une enveloppe de 16 millions de francs CFA à l’intention des victimes des inondations qui ont touché les 2ème et 6ème arrondissements de Bangui le 3 juillet dernier.

 

S'exprimant en présence du président François Bozizé et de son gouvernement, lors d'une réception, mardi soir à sa résidence d'Ouango, dans le 7ème arrondissement de Bangui, M. Vidon a indiqué que cette enveloppe a été mise à la disposition de l’ambassade par le fonds d’urgence humanitaire pour les quelque dix mille personnes sinistrées, dont les 3/4 sont des femmes et des enfants.

« La situation qui prévaut dans les quartiers concernés a depuis longtemps attiré l’attention des partenaires de la République Centrafricaine, aussi bien la Banque Mondiale que la Commission européenne et la France sont intervenues pour prendre en charge le projet visant à prévenir les dégâts causés par les eaux pluviales », a-t-il souligné.

Sur le plan de la sécurisation de la Centrafrique, Jean Pierre Vidon, s’est réjoui de la succession de l’Eufor Tchad-RCA, par une composante militaire de la MINURCAT basée à Birao, à travers la résolution 1861 du Conseil de Sécurité.

Selon lui, « la France ne cesse, avec de nombreux partenaires internationaux, de former des vœux ardents que la paix soit définitivement consolidée avec l’accomplissement du projet Démobilisation Désarmement et Réinsertion (DDR) qui est un enjeu majeur ».

Il a souhaité que « les élections libres et transparentes se tiennent aux échéances prévues, témoignage majeur de l’ancrage de la démocratie et de son appropriation par le peuple centrafricain ».

 En réponse à l'Ambassadeur de France, le ministre chargé du Secrétariat Général du gouvernement et des Relations avec les Institutions, M. Désiré Nzanga Kolingba, a déclaré que "la coopération française en faveur de la République Centrafricaine, demeure toujours accrue dans les moments difficiles en vue d'un retour à la paix, à la sécurité et à la stabilité, condition sine qua non d'un développement durable".

A cet égard, a-t-il poursuivi, "je souhaite insister sur l'importante contribution multisectorielle des partenaires régionaux de la République Centrafricaine, la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC) dont la présidence revient en ce moment à notre pays".

"Il n'en demeure pas moins que les efforts constructifs de la France se sont nettement manifestés récemment par l'annulation de la dette de la République Centrafricaine par les Institutions de Bretton Woods", a-t-il fait remarquer.

Enfin l'Ambassadeur Jean Pierre Vidon a décerné à l'artiste Samuel Fosso la médaille de chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres et au restaurateur André Lemonier, ex-gendarme maritime français la médaille de chevalier de la légion d'honneur.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article