Centrafrique : Le ministre Maléyombo s’insurge contre le tribalisme

Publié le par Le Confident

Très fâché, le Ministre des Postes et Télécommunications et des Nouvelles Technologies, M. Thierry Savonarole Maleyombo l’était lors de la réunion qu’il a tenue le jeudi, 2 juillet 2009, avec le personnel de son Département. Le membre du gouvernement a percé l’abcès d’un mal récurrent qui mine le ministère des Postes et Télécommunications.

Au sein de ce Département, certains cadres et agents se croient privilégiés du fait de leur appartenance ethnique et mènent des actions destructrices qui altèrent la cohésion sociale au ministère des Postes et Télécommunications.

La politisation de l’Administration pose problème

Le phénomène aux PTT n’est pas nouveau. Mais ces dernières années, il semble avoir atteint son paroxysme. La politisation extrême des relations au sein du Département des Postes et Télécommunications a rendu l’atmosphère délétère et les relations de travail, parfois difficiles parmi les cadres et agents. Une catégorie du personnel, qui donne l’impression d’être adoubée par les régimes qui se succèdent, se croit investie d’un ordre divin de narguer ceux qui ne sont pas du même bord politique. Des cadres et agents, pourtant intellectuels, versent dans ce genre de jeu qui débouche parfois sur une sorte de stigmatisation d’une ethnie. N’ayant pas le courage d’exprimer leurs opinions en public, les thuriféraires du tribalisme excellent dans les méthodes déloyales des tracts anonymes. De temps en temps, selon leurs humeurs, ils rédigent des papiers anodins dans lesquels ils insultent, dénigrent et déversent des insanités sur des cadres qu’ils ne portent pas au cœur.

Tous les Centrafricains ont les mêmes droits

Mais dans des opérations de ce genre, la vérité finit toujours par transparaître et c’est ce qui s’est passé lors de la réunion qui s’est tenue le jeudi, 2 juillet 2009, présidée par le ministre Thierry Savonarole Maleyombo. Le ministre des Postes et Télécommunications, chargé des Nouvelles Technologies, qui n’a pas eu sa langue dans la poche, a brandi un tract rédigé par deux ingénieurs de son Département, qu’il a cités nommément. Aux grands maux, les grands remèdes, le ministre Maleyombo est décidé à mettre un terme à cette pratique obscène, qui empoisonne l’atmosphère au sein de son Département. Il a, non seulement fustigé les auteurs de ces fiches, mais il a aussi promis des sanctions exemplaires qui seront dissuasives afin de mettre fin à l’ardeur des récidivistes.

La pratique du tribalisme, selon le ministre des Postes et Télécommunications, est immorale et va à l’encontre de la politique menée par le président François Bozizé. Rappelant aux auteurs des fiches que tous les Centrafricains, de quelque ethnie à laquelle ils appartiennent sont égaux et possèdent les mêmes droits, le ministre Thierry Savonarole Maleyombo s’est dit indigné par des pratiques d’une autre ère et d’un autre âge. La sanction promise par le ministre est de trois mois de suspension avec traduction devant le Conseil de discipline. Le membre du gouvernement a même brandi la menace de l’exclusion de la Fonction Publique. Encore en période de stage, ces agents, pris la main dans le sac et indexés par le ministre des Postes et télécommunications, devront dès à présent préparer leurs arguments de défense car la situation paraît délicate. La réaction de M. Thierry Savonarole Maleyombo a été vivement applaudie par le personnel du Département car le tribalisme ne peut être érigé en système de gestion de la chose Publique.


Lundi 06 Juillet 2009
John Smith

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article