Syrthe - Sommet de l'Union Africaine : Les chefs d’Etat africains créent une Autorité en remplacement de la Commission de l'UA

Publié le par APA

APA-Syrte (Libye) Le 13è sommet de l’Union africaine (UA) est parvenu, après de longues discussions, dans la nuit de jeudi à vendredi, à un accord pour la création d’une Autorité qui devra se substituer à la Commission de l’UA et dont les attributions seront la coordination des politiques de défense et des relations internationales, appris APA officielle.

Il reste cependant que la création de l'Autorité devra passer par une ratification par les Parlements des 53 membres de l’Union africaine.

Selon des participants au sommet, une tendance menée par le Guide libyen Mouamar Kadhafi et soutenue par le président sénégalais Abdoulaye Wade, a négocié ferme toute la nuit de jeudi à vendredi pour accélérer l’intégration du continent alors qu’une frange opposée constituée notamment du Nigeria, la Tanzanie et d’autres pays d’Afrique australe, s’opposait à une accélération du processus.

Entres autres objectifs, l’Autorité aura comme missions la ‘’réforme et l’amélioration de la structure de gouvernance de l’Union africaine en place, en tant qu’outil devant permettre d’accélérer l’intégration politique et économique du continent’’, selon une source contactée par APA.

Outre le président, le nouveau bureau de l’Autorité de l’UA devrait être composé d’un Vice président, et de douze secrétaires, selon le rapport sur les conclusions de la session spéciale sur le Gouvernement de l’Union, tenue en janvier dernier à Addis Abeba.

Aux termes des conclusions du dernier sommet ordinaire d’Addis Abeba, l’Autorité qui va comporter quatorze membres, sera également chargée de la mise en œuvre de la feuille de route définie en vue de la création des Etats Unis d’Afrique

‘’Les processus conduisant à la mise en place des Etats-Unis d’Afrique vont nécessiter une feuille de route pour la transition conçue en trois étapes’’, selon le rapport sur les conclusions de la session spéciale sur le Gouvernement de l’Union, dont APA a obtenue copie.

En vue d’accélérer la réforme du processus de transformation de l’UA, les chefs d’Etat ont décidé d’introduire dans l’Autorité de l’UA, les notions de la libre circulation des personnes de part et d’autre des frontières, telle que prévue dans le Traité d’Abuja et dans l’Acte constitutif, le développement des Infrastructures transcontinentales interrégionales et la création de sociétés multinationales africaines comme facteurs d’accélération de l’intégration africaine.

La mise en place rapide des institutions financières continentales prévues dans l’Acte Constitutif (la banque centrale africaine, le Fonds monétaire africain et la banque africaine d’investissement) de même que la mise en place et le fonctionnement effectif de la Force africaine en attente, figurent également au nombre des repères de l’Autorité de l’UA.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article

Babacar KHOUMA 28/07/2009 19:11

Ces pays comme le Nigéria qui se croient riches pour ne pas faire dee états unis d'Afrique leur priorité n'ont pas raison

Babacar KHOUMA 28/07/2009 19:05

Dans tous les cas et dans tous les temps, la seule et unique issue pour tous, tous les états africains est de s'unir en un état.La responsabilité de ce retard incombe aux hommes d'état certes,  mais elle incombe surtout à la jeunesse africaine et à l'élite intellectuelle.