Rdc : Le règne des gangs

Publié le par Afrique Centrale Infos

Des gangs armés congolais se faisant passer pour des rebelles ougandais de l'Armée de résistance du seigneur (LRA), actifs dans le nord de la RD Congo, sévissent et "sèment la panique" dans cette région, a affirmé dimanche une source militaire congolaise. Sept de ces "bandits", qui s'attaquent aux civils aux fins de les dépouiller, ont été arrêtés durant la semaine passée par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), a indiqué le général Jean-Claude Kifwa, commandant de la 9è région militaire des FARDC.
Les rebelles de la LRA, traqués depuis plusieurs mois par les FARDC avec le soutien des Casques bleus de la Mission de l'ONU en RDC (Monuc), "n'existent plus en tant que tel" sur le terrain, a ajouté le général Kifwa.

"Leur logistique et leur commandement ont été désarticulés. Mais il y a des congolais qui jouent à la LRA et qui profitent de la situation pour semer la panique au sein des populations", a-t-il souligné.

Plusieurs groupes armés sévissent dans le nord-est de la RDC, dont la LRA avec des effectifs estimés début 2009 à environ 500 miliciens, répartis entre le Sud-Soudan, la RDC et la Centrafrique, selon l'armée ougandaise.

De fin décembre à mars 2009, les FARDC, le Soudan et l'Ouganda ont mené conjointement une vaste opération contre ces rebelles et leur chef Joseph Kony, sans toutefois parvenir à les neutraliser.

Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) à Kinshasa, plus d'un millier de civils ont été tués par la LRA depuis décembre 2008 dans la Province orientale, où au moins "24 attaques" marquées par "l'enlèvement de 47 personnes dont 34 enfants" ont été dénombrées en mai.

Mi-juin, la RDC, l'Ouganda et la Centrafrique ont décidé de renforcer leur coopération militaire pour neutraliser "complètement" les rebelles de la LRA.

Publié le 28 juin 2009.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article