Gabon : Pierre Mamboundou appelle les gabonais à tous s’opposer à la modification de la Constitution

Publié le par http://www.upg-gabon.org/

Pierre Mamboundou, le leader de l’opposition gabonaise a appelé tous les gabonais qu’ils soient issus de la majorité, de l’opposition ou de la société civile à s’unir autour de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) pour refuser toute modification de la constitution visant instaurer l’élection du Président de la République au suffrage universel indirect c'est-à-dire par les députés et les sénateurs.

Pour pierre Mamboundou « la seule évocation du retour vers le régime des assemblées (…) marque un recul que nul ne peut soutenir ».


Le Président de l’UPG, porte flambeau de l’opposition gabonaise s’est élevé contre toutes idées de modification de la Loi fondamentale du Gabon, Pierre Mamboundou a soutenu au cours de sa conférence de presse de ce samedi 30 mai que la question de la modification de la Constitution est tellement grave qu’elle nécessite que les gabonais dépassent les clivages politiques afin de s’unir pour défendre le pays que certaines personnes veulent prendre en otage.

Pendant sa conférence de presse, le président Pierre Mamboundou s’est appuyé sur l’histoire de la 4e  République en France et sur l’histoire du Gabon depuis 1958 pour démontrer que l’élection du Président de la République gabonaise par les députés et les sénateurs n’est pas appropriée pour notre pays, qu’elle ne se justifie en rien mais surtout qu’elle pourrait avoir de grave conséquence sur la stabilité des institutions par conséquent sur la stabilité du pays. Ce modèle rétrograde ne saurait être appliqué au Gabon a-t-il martelé.

C’est pour toutes ces raisons évoquées que Pierre Mamboundou a réaffirmé que son parti l’Union du Peuple Gabonais (UPG) s’opposera à toute modification constitutionnelle tendant à réinstaurer le régime des assemblées dont l’instabilité a été patente pendant la 4e  République Française. Il a pour cela demandé à être soutenu par tous les gabonais quelque soit leur opinion politique. 

Alfred MBA ASSEKO

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article