Tchad : les rebelles disent progresser avec N'Djamena pour "objectif final"

Publié le par Le Point

Les troupes rebelles tchadiennes, venues lundi du Soudan voisin, continuaient mercredi "leur progression" à l'intérieur du Tchad avec pour "objectif final" N'Djamena, ont indiqué des responsables de la rébellion.

"Les forces de l'UFR (Union des forces de la résistance) continuent de progresser pour le contrôle total des principales villes du Tchad", déclare un communiqué de cette alliance des principales factions rebelles tchadiennes, signé de son porte-parole adjoint, Ali Ordjo Hemchi.

"Nous allons tout faire pour arriver à N'Djamena. L'objectif final, c'est N'Djamena", a déclaré à l'AFP un autre responsable du mouvement joint par téléphone depuis Libreville.

Selon les mêmes sources, une "très courte bataille" a opposé mardi vers 11H00 locales (10H00 GMT) une colonne des forces de l'UFR aux forces gouvernementales tchadiennes entre Tissi et Haraz-Mangué (également orthographié Haraz Mangueigne), dans le sud-est du pays.

Ces localités sont situées au sud de Goz Beïda, près des frontières du Soudan et de la Centrafrique. Les premières informations officielles localisaient les rebelles mardi à environ 100 km à l'est de Goz Beïda.

Aucun officiel tchadien n'avait confirmé ou commenté mercredi matin cet accrochage, le premier signalé depuis l'annonce de l'entrée de rebelles en provenance du Soudan et, selon le gouvernement, se déplaçant dans plusieurs centaines de véhicules.

Dans son communiqué, la rébellion a indiqué avoir "mis en déroute" les militaires et récupéré une douzaine de leurs véhicules, pendant que leurs hommes poursuivaient des soldats vers Am-Timan, chef-lieu de la région de Salamat (sud-est).

"Rien ne peut empêcher ni arrêter nos forces dans leur (...) mission de libérer le peuple tchadien" du régime du président Idriss Deby Itno, pouruit le communiqué.

En février 2008, les rebelles tchadiens étaient entrés à N'Djamena où ils avaient failli renverser le président Deby Itno avant d'être repoussés, notamment avec l'aide de la France.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article