Centrafrique : La liberté de presse en danger

Publié le par Sudonline.sn

Le président de l’Union des journalistes de Centrafrique (Ujca), Maka Gbokossotto, a déploré hier dimanche, à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse, à Bangui, la dégradation de la liberté de la presse en République centrafricaine.

Maka Gbokossotto a fait remarquer que malgré la dépénalisation des délits de presse, le Haut Conseil de la Communication (HCC) demeure toujours le bourreau de la presse. Il a indiqué que depuis les assises des premiers Etats généraux des médias centrafricains (Pegmc), en août 2007, les recommandations sont devenues lettres mortes.

M. Gbokossotto a également plaidé pour le renforcement de la structuration et de la solidité financière des médias qu’il invite à clarifier leur ligne éditoriale afin de garantir leur indépendance et diminuer leur vulnérabilité face aux tentatives de pression des pouvoirs politiques et économiques.

On rappelle que le président du Haut Conseil de la Communication, Pierre Sammy Macfoy, a ordonné la suspension du journal l’Hirondelle pour une durée de quinze (15) jours, pour publication d’un document appelant à la sédition des Forces armées centrafricaines (Faca).

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article