Santé : L'Angola, la RDC, le Tchad et la RCA inquiétés par le polio virus sauvage (PVS) selon l’OMS

Publié le par Angola Press

L'Angola, la RDC, le Tchad et la RCA inquiétés par le polio virus sauvage (PVS) selon l'OMS

 

Quatre pays d'Afrique centrale, l'Angola, la RDC, le  Tchad et la République centrafricaine sont inquiétés par la polio virus sauvage (PVS), a affirmé vendredi dernier, le docteur Joseph Kaboré responsable de la surveillance polio Afrique centrale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a assisté à la réunion annuelle des gestionnaires nationaux du Programme élargi de vaccination (PEV), dont les travaux se sont achevés vendredi dernier dans la capitale gabonaise.

 

Selon le docteur Joseph Kaboré, la circulation concomitante du polio virus sauvage de  type 1 et du type 3 dans 3 pays comme l'Angola, la République démocratique du Congo(RDC),  la République centrafricaine (RCA) et Tchad est inquiétante.

 

Pour lui, l'objectif de ces assisses est de redynamiser les campagnes de vaccination afin d'arrêter la circulation du polio virus sauvage de type 1 qui n'est pas été atteint en 2008

 

Il a fait remarquer que l'année 2008 a eu l'accroissement de la Polio virus sauvage (PVS) de type 3 contrairement à l'année 2007.  

 

Par ailleurs, d'autres pays comme enregistre des hauts risques de contamination notamment la le Burundi, le Cameroun, le Congo et le Rwanda, affirmant qu'il y a un moindre risque au Gabon en Guinée Equatoriale et à Sao tomé et Principe.  

 

Pour cette rencontre de Libreville, l'occasion est donnée à tous les participants d'échanger sur les progrès accomplis par les pays, mais aussi les difficultés rencontrées et les opportunités qui s'offrent à eux et les voies et moyens pour relever les défis en 2009.

 

 La vaccination est, incontestablement, l'une des stratégies les plus efficaces qui contribue à l'amélioration de la survie de l'enfant et, à terme, à l'atteinte de l'objectif n°4 du millénaire pour le développement (OMD).

 

Parmi les défis a relevé par les directeurs du PEV, il y a entre autres, " l'amélioration dans une moindre mesure de la gestion des échantillons de selles, réduire le risque de circulation du PVS existant pour tous les pays eu égard au faible niveau d'immunité des enfants "

 

Les gestionnaires nationaux du Programme élargi de vaccination (PEV) doivent  renforcer les systèmes de santé en vue de pérenniser les succès du PEV, travailler à la durabilité du financement du PEV dans un contexte  d'introduction des nouveaux vaccin et à l'amélioration de la qualité des données, le renforcement du contrôle de la rougeole

  Au cours de cette réunion quatre session seront aux programmes : " Initiative d'éradication de la poliomyélite ", " Renforcement des systèmes nationaux de vaccination ", " Amélioration de la qualité des données " et " Lutte contre la maladie "

 

Les résultats attendus sont, entre autres, " un consensus sur les mesures nécessaires pour le renforcement des systèmes nationaux de vaccination en vue du maintien et/ou de l'augmentation de la couverture vaccinale de tous les antigènes en 2009 est obtenu, et un autre  sur les mesures nécessaires en vue de l'amélioration des performances du PEV à travers le renforcement du système national de santé est obtenu "

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article