CEMAC : la croissance économique revue à la baisse en 2009

Publié le par Xinhuanet

La croissance économique de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique (Cemac) est désormais estimée à 2,8% contre 3,9 précédemment attendue au cours de l'année 2009, selon un communiqué de presse rendu public lundi à l'issue de la réunion du Comité de politique monétaire de la Banques des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) tenue au siège dans la capitale camerounaise.

La raison, de la bouche du gouverneur de la Beac Philibert Andzembe, serait due à la baisse drastique de la demande mondiale, la chute des cours du pétrole et autres matière premières (mines et bois).

Pour relancer l'économie et stimuler l'emploi dans la zone Cemac, la BEAC a décidé de baisser de 25 points de base le taux d'intérêts de crédit accordé aux banques commerciales.

Elle a aussi diminué le taux d'intérêts sur placement des banques de 30 points de base et décidé de maintenir inchangés les coefficients des réserves obligatoires applicables aux dépôts à vue et à ceux à terme pour les pays de groupe 1 et 2 au sein de la communauté.

Elle a enfin baissé de 125 points de base les coefficients applicables aux pays du groupe 3 et réduit de 5 points de base, la rémunération des réserves obligatoires; baissé les taux d'intérêt sur placement publics de 30 points de base pour les fonds de réserve pour les générations futures.

Des mesures qui, selon les analystes économiques, permettraient en retour aux banques de la zone jugées trop sur liquides, d'accorder des prêts aux opérateurs économiques.

Publié dans ECONOMIE

Commenter cet article