RCA : Bangui s'offre une clinique sous-régionale de cardiologie

Publié le par Gaboneco

Le chef de l’Etat centrafricain a inauguré le 6 mars à Bangui la nouvelle clinique satellite sous-régionale de prise en charge des malades du cœur, fruit d’une coopération entre l’Etat centrafricain et l’ONG italienne Emergency. Les traitements gratuits de cette nouvelle structure de santé sous-régionale devraient permettre d’améliorer le dépistage et le traitement des maladies cardiaques, notamment chez les enfants qui sont les plus durement touchés par ces maladies dans la région.

Une nouvelle clinique sous-régionale spécialisée dans le dépistage et le traitement des maladies cardiaques a été inaugurée le 6 mars à Bangui par le chef de l’Etat centrafricain (RCA), François Bozizé.

Le ministre de la Santé publique, de la Population et de Lutte contre le sida, André Nalké Dorogo, a expliqué au cours d’une conférence de presse donnée le 4 mars dernier que la construction de cette clinique satellite se situait dans le cadre d’une convention de collaboration entre l’Etat centrafricain et Emergency, une ONG spécialisée dans la prévention et le traitement des affections cardio-vasculaires, basée à Khartoum au Soudan.

Cette conférence de presse avait notamment permis au ministre centrafricain de la Santé publique d’éclaircir la polémique survenue sur les attributions de cette clinique. Selon certaines sources, «Emergency aurait roulé les autorités centrafricaines dans la farine», en construisant un centre pédiatrique au lieu d’une clinique satellite comme le prévoit la convention de collaboration, annonçaient les médias du pays en début de semaine.

André Nalké Dorogo a dénoncé un «désordre expressément orchestré à la veille de l’inauguration de cet instrument pour nuire à sa réputation pour des vœux personnels».

Le ministre a expliqué que la clinique construite à Bangui présente deux volets, à savoir le volet pédiatrique qui s’occupe du diagnostic chez les enfants et le volet cardiaque qui s'occupera de dépistage des malades, leur fournira les premiers soins et les évacuera au centre de Khartoum pour les cas d’opération, si cette option était retenue, et fournira les soins post-opération.

Le Coordonnateur sous-régional d’Emergency, Claudio Miglietta, a expliqué que l’appellation de Centre pédiatrique donnée à la clinique de Bangui ne changeait rien dans ses attributions.

Il a indiqué que le centre pédiatrique de Bangui poursuivait deux objectifs, à savoir la prévention et l’assistance aux enfants et la sélection et le suivi des malades cardiaques en vue de garantir la santé la population.

Emergency a décidé de s’installer à Khartoum et de créer des centres dans les pays limitrophes car contrairement aux autres régions du monde où le cardiaque est une maladie des adultes, ce sont les jeunes qui sont les plus touchés par ces maladies dans cette partie de l’Afrique.

Claudio Miglietta a enfin précisé que le centre de Bangui ne procèderait pas dans un premier temps aux opérations des patients et que tous les cas nécessitant une opération seront d’abord transférés au centre de Khartoum.

Tous les traitements au niveau du clinique satellite sous-régional seront totalement gratuits, ce qui doit permettre d’améliorer l’accès des populations aux soins de cardiologie, le dépistage et le traitement de ces maladies.

Le centre de Bangui est le premier à être construit dans la sous-région dans le cadre du projet de l’ONG Emergency. La première pierre du bâtiment avait été posée par le chef de l’Etat François Bozizé le 25 mars 2008.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article