Centrafrique : Un expert de l'ONU demande d'inclure les déplacés dans les efforts de paix

Publié le par Un.Org

12 février 2009 – Le représentant du Secrétaire général sur les droits de l'homme des personnes déplacées dans leur propre pays, Walter Kälin, a appelé jeudi les autorités de la République centrafricaine à inclure les déplacés dans les efforts de consolidation de la paix, à la fin de la visite qu'il a entamée dans le pays le 10 février.


« La signature des accords de paix et la tenue du Dialogue politique inclusif constituent des avancés considérables dans la poursuite de la paix et la stabilité en République centrafricaine.

Ces étapes permettent désormais de s'engager d'une manière énergique à la mise en œuvre de solutions durables pour les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays », a déclaré M. Kälin.


Il a déploré la précarité dans laquelle se trouvent plus de 100.000 personnes toujours en déplacement suite au conflit dans le nord du pays et les actes de violence commis par des éléments criminels en toute impunité. Il a rappelé qu'il incombe aux autorités centrafricaines de prendre des mesures concrètes et spécifiques permettant aux déplacés de jouir pleinement de leurs droits à décider de leur retour en toute liberté, à la sécurité, à l'alimentation, au logement, à la santé, à l'éducation et à la participation à la vie publique, en particulier aux décisions affectant leur avenir.


Un accent particulier doit être porté à la situation des personnes ayant des besoins spécifiques, notamment des enfants, a-t-il estimé.


Selon lui, il faut aussi un appui ciblé et immédiat de la communauté internationale aux efforts consentis par le gouvernement de la République centrafricaine et une stratégie concrète de retour qui s'attaque aux préoccupations en matière de la sécurité dans les zones de retour et qui permettra les avancées en arrivant à des solutions durables pour les communautés déplacés.


Pendant son séjour à Bangui, Walter Kälin a rencontré le Premier Ministre et les Ministres en charge de questions liées au déplacement interne, des mouvements politico-militaires, des représentants du système des Nations Unies, des bailleurs de fonds et de la société civile.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article