Centrafrique : des cas de fièvre jaune malgré une campagne de vaccination

Publié le par AFP

La fièvre jaune continue à sévir en Centrafrique malgré une campagne de vaccination de 200.000 personnes fin 2008, a appris l'AFP mardi auprès du ministère centrafricain de la Santé, qui n'a pas communiqué de bilan.

"La fièvre jaune continue à sévir dans cinq régions de la Centrafrique depuis le premier cas décelé en 2007 à Boda (sud-est) et ceux recensés en 2008 et 2009", selon les responsables du Service de Lutte contre les Epidémies.

Des malades ont également été recensés à Bégoua (périphérie nord de Bangui) et Boyali I (environ 60 km au nord de Bangui) Bozoum (nord-ouest) et Bria (est).

Le bilan n'a été communiqué mais "pour l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), un seul cas de fièvre jaune décelé dans un secteur donné est synonyme d'épidémie dans la zone", selon un responsable centrafricain.

En novembre-décembre 2008, une campagne de vaccination contre la fièvre jaune a permis de vacciner quelque 200.000 personnes, à l'initiative du ministère de la Santé, de l'OMS, de l'Unicef et du Fonds mondial pour les vaccins (Gavi), après la découverte d'un cas dans le sud-ouest du pays.

La fièvre jaune est une maladie virale transmise par des moustiques. Elle provoque de la fièvre, des douleurs musculaires, la perte d'appétit et des nausées et est souvent mortelle.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article