La Pologne pourrait retirer ses contingents du Tchad et du Liban

Publié le par www.iloubnan.com

VARSOVIE - La Pologne pourrait retirer ses contingents du Tchad et du Liban, dans le cadre d'une réduction des dépenses budgétaires en 2009 de 3,9 milliards d'euros en raison de la crise économique mondiale, a annoncé samedi le Premier ministre polonais Donald Tusk.

"Nous allons réfléchir sur le sens de poursuivre certaines missions à l'étranger. Nous allons certainement prendre une décision cette année concernant le Tchad et le Liban", a déclaré M. Tusk lors d'une conférence de presse.

Le gouvernement polonais avait adopté mardi un plan de coupes budgétaires "pour parer aux pires éventualités", tout en soulignant que l'économie polonaise était pour l'instant épargnée par la crise mondiale.

Avec 400 soldats, la Pologne dispose actuellement du deuxième plus grand contingent militaire au Tchad et en Centrafrique, après le contingent français.

L'opération, conduite par l'UE dans les deux pays africains sur mandat de l'ONU, s'achèvera à la mi-mars pour passer ensuite sous la bannière des Nations unies.

Le ministre polonais de la Défense avait déjà annoncé en décembre une réduction du contingent polonais à 300 soldats au moment du passage sous l'égide de l'ONU.

Au Liban, la Pologne déploie près de 500 militaires, dans le cadre de la Force intérimaire de l'ONU (Finul) chargée de consolider la trêve à la frontière libano-israélienne, avec l'appui de l'armée libanaise.

Publié dans LE MONDE

Commenter cet article