Centrafrique : Publication du 2e gouvernement de Touadéra

Publié le par xinhuanet

  YAOUNDE, 20 janvier (Xinhua) -- Le président de la République, François Bozizé, a rendu public la liste des ministres du deuxème  gouvernement de Faustin Archange Touadéra, a rapporté mardi  l'Agence de presse centrafricaine.  

     Trente-deux (32) membres, dont quatre (4) ministres d'Etat,  vingt-et-un (21) ministres et sept (7) ministres délégués, sont  nommés pour mettre en application les recommandations du dialogue  politique inclusif jusqu'aux échéances de 2010.  

     Pour ce gouvernement dix (10) ministres conservent leurs postes, douze (12) personnalités font leur entrée, cinq (5) autres  personnalités permutent les départements tandis que cinq (5)  personnalités quittent le gouvernement.  

     Entrent dans ce gouvernement, les deux principaux groupes  rebelles dont l'Armée populaire pour la restauration de la  démocratie (APRD) de Jean Jacques Demafouth et l'Union des forces  démocratiques pour le rassemblement (UFDR) d'Abdoulaye Miskine,  selon la radio Africa N°1 basée à Libreville au Gabon. 

     L'APRD hérite du portefeuille de l'Environnement et de  l'Ecologie et l'UFDR celui de l'Habitat et du Logement.  

     Manque à l'appel de ce gouvernement, la principale coalition de l'opposition l'UFDN qui regroupe le Mouvement de libération du  peuple centrafricain (MLPC) de Martin Ziguele et le RDC  (Rassemblement démocratique du peuple centrafricain). Celle-ci  dénonce la reconduction de Faustin Archange Touedera au poste de  premier ministre par François Bozizé.  

     Selon Martin Ziguele du MLPC, en agissant ainsi "le président  François Bozizé a violé l'esprit du dialogue politique".  

     Dans le camp présidentiel, on rétorque qu'il n'a jamais été  question d'un premier ministre de consensus dans les  recommandations de décembre dernier.  

     Faustin-Archange Touadéra, 51 ans, est reconduit à son poste  lundi, au lendemain de la dissolution de son gouvernement formé en janvier 2008.  

     Suite au dialogue national du 8 au 20 décembre à Bangui, le  pouvoir, l'opposition, la société civile et les mouvements  rebelles ont recommendé de former un gouvernement d'ouverture  capable de baliser le terrain jusqu'à la présidentielle de 2010.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article