RCA : Ouverture à Bangui du séminaire des parlementaires de l’Afrique Centrale sur l’APE

Publié le par gabonews

Bangui, 12 janvier (GABONEWS) - Le Président de l’Assemblée nationale de la République Centrafricaine, Célestin Leroy Gaombalet, a ouvert lundi à Bangui, les travaux du séminaire de sensibilisation des parlementaires de l’Afrique Centrale sur les négociations de l’Accord de Partenariat Economique (APE) entre l’Union Européenne (UE) et l’Afrique Centrale.

Organisé dans le cadre de la présidence centrafricaine de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ce séminaire vise à sensibiliser et à informer davantage les parlementaires de la sous-région de l’Afrique Centrale sur les processus de négociations de l’APE, en vue d'une appréciation conséquente du dossier.

Dans le discours d’ouverture qu’il a prononcé au nom du chef de l’Etat François Bozizé, président en exercice de la CEMAC , Célestin Leroy Gaombalet a fait remarquer que la question des négociations de l’APE entre l’Afrique Centrale et l’Union Européenne traduit la volonté des autorités de la sous-région en faveur du développement socio-économique de leurs populations respectives, et de l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le Développement (OMD).

Il a en effet demandé aux participants de « s’approprier davantage tous les mécanismes de négociations à travers les différentes communications qui seront délivrées, pour que les instruments de compensation fondés sur les considérations économiques et financières soient maîtrisés afin de faire face aux effets indirects de l’APE ».

M. Gaombalet a enfin souhaité « la flexibilité des partenaires dans la poursuite des négociations » qui pourrait, selon lui, « permettre d’aboutir à un APE complet et équilibré pour les deux parties ».

Le Représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Ousmane Chékou, a pour sa part présenté l’objectif principal de ces assises qui consiste à « apporter des informations pratiques pour mieux appréhender les coûts et avantages du système commercial international ».

« L’OIF est disposé à examiner toutes les propositions utiles visant à renforcer et consolider la contribution des parlementaires dans le processus de la gestion de la politique commerciale, notamment dans une dynamique d’action d’approfondissement d’intégration régionale en matière économique », a-t-il indiqué.

Plusieurs thèmes seront abordés au cours de ces assises, notamment la place et le rôle des parlementaires dans le processus de négociations des accords commerciaux internationaux, la diplomatie et le commerce dans les enceintes des négociations, le cadre juridique des négociations de l'APE, l'état actuel des négociations APE et intégration régionale.

Quarante députés venus des pays de la CEMAC, de la République démocratique du Congo (RDC) et de Sao Tomé et Principe, prennent part à ces assises qui vont se dérouler du 12 au 14 janvier prochain.

GN/JS/DCD/RA/09

Publié dans ECONOMIE

Commenter cet article