Neuf millions de déplacés en Afrique centrale et Afrique de l'Est

Publié le par UN.ORG

6 janvier 2009 – La région de l'Afrique centrale et de l'Afrique de l'Est comprend désormais 9,1 millions de personnes déplacées, la plupart d'entre eux dans la Corne de l'Afrique, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un rapport publié mardi.

Près des trois-quarts de ces déplacés se trouvent dans la Corne de l'Afrique au sens large, notamment au Soudan et en Somalie, a souligné la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

Les principales raisons sont liées aux conflits intra-étatiques ainsi qu'aux catastrophes naturelles, selon le rapport d'OCHA.

Le manque de ressources, l'accès limité aux terres et des processus de paix et de réconciliation inefficaces font aussi partie des raisons profondes de ces déplacements.

Selon le rapport, outre les 9,1 millions de personnes déplacées, la région compte aussi 1,8 millions de réfugiés, abrités principalement par le Tchad, la Tanzanie et le Kenya.

Le Soudan comprend ainsi 4,57 millions de déplacés, la République démocratique du Congo (RDC) 1,37 million, la Somalie 1,3 million, l'Ouganda 833.000, le Kenya 389.000, l'Ethiopie 250.000, le Tchad 185.000, la République centrafricaine 108.000, le Burundi 100.000 et la République du Congo 7.800.

Par ailleurs, le Tchad accueille 323.338 réfugiés, la Tanzanie 316.000, le Kenya 313.000, le Soudan 230.000, la RDC 155.000, l'Ouganda 152.000, l'Ethiopie 84.000, le Cameroun 82.700, le Rwanda 55.000, le Burundi 28.000, Djibouti 8.700, la République centrafricaine 7.500, l'Erythrée 4.900 et la Somalie 1.800.

Publié dans DROITS DE L'HOMME

Commenter cet article