Centrafrique/Social - Gouvernement : Ultimatum des syndicats centrafricains pour un gouvernement dans huit jours

Publié le par APA

APA-Bangui (Centrafrique) Les cinq centrales syndicales de Centrafrique ont demandé, dans un communiqué de presse rendu public mardi, à toutes les entités ayant pris part dialogue politique inclusif, de former un gouvernement dans un délai de huit jours.

« Passé ce délai, un arrêt total de travail dont la durée sera déterminée ultérieurement, sera observé sur toute l’étendue du territoire national en guise de protestation », fait remarquer le communiqué.

Les syndicats estiment que le retard dans la mise en place de ce gouvernement constitue « non seulement une violation de l’une des recommandations du dialogue politique inclusif, mais aussi une difficulté pour la décrispation du climat sociopolitique national au moment où les travailleurs du secteur public attendent des solutions durables à leurs préoccupations légitimes ».

« La République Centrafricaine n’appartient pas seulement aux hommes politiques mais aussi à tous les Centrafricaines et Centrafricains », conclut le communiqué.

Les cinq centrales syndicales sont composées de la Confédération chrétienne des travailleurs de Centrafrique (CCTC), la Confédération nationale des travailleurs de Centrafrique (CNTC), l’Organisation syndicale libre du public (OSLP), l’Union générale des travailleurs de Centrafrique (UGTC) et l’Union syndicale des travailleurs de Centrafrique (USTC).

Le dialogue politique inclusif qui s’est déroulé à Bangui du 8 au 20 décembre 2008 avait recommandé la mise en place d’un gouvernement de consensus.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article