Centrafrique - Politique/Nouvel An : François Bozizé appelle les acteurs politiques à poursuivre la reconstruction du pays

Publié le par APA

APA-Bangui (Centrafrique) Le président centrafricain, le général François Bozizé, a lancé mercredi, dans son message de nouvel an, un appel aux acteurs politiques centrafricains leur demandant de « poursuivre dans une atmosphère sereine la reconstruction et la survie de la nation centrafricaine ».

« Nous nous sommes rassemblés pour débroussailler, sarcler, arracher les mauvaises herbes autour de la fragile et bonne graine de la paix et l’espérance », a déclaré le président François Bozizé.

« Continuons de l’entourer de notre patiente détermination pour que 2009 voit cette graine éclore, s’épanouir et embrasser toute la République Centrafricaine car la paix, l’espérance, peuvent devenir une réalité », a-t-il ajouté faisant allusion au Dialogue politique inclusif tenu à Bangui du 8 au 20 décembre dernier.

« Il me revient une responsabilité particulière et lourde dans la mise en œuvre de ses recommandations, comme celle relative à la justice qui mérite de retrouver la quiétude du Palais et celle relative à la formation du nouveau gouvernement », a-t-il indiqué.

Cependant, a-t-il ajouté, « cette responsabilité ne saurait se concevoir en dehors des obligations que me confère la Constitution ». Car, « je n’ai pas d’autre gage à fournir que celui voulu par la Constitution », a précisé le chef de l’Etat.

Sur le plan social, le président de la République s’est félicité des mesures prises par le gouvernement pour faire face à ses obligations régaliennes qui ont contribué à l’amélioration progressive de la situation sociale de la population active.

« L’un des signes tangibles de cette option gouvernementale est que l’angoisse des fins de mois difficiles s’estompe peu à peu avec le paiement régulier des salaires, bourses et pensions », a-t-il souligné.

Le chef de l’Etat s’est également réjoui de la compréhension des partenaires sociaux vis-à-vis des efforts du gouvernement en ce qui concerne le problème des arriérés de salaires.

« Il nous faut continuer à travailler de concert dans la clarté et la sincérité », a-t-il dit avant de rappeler la mise en œuvre en cours des programmes des travaux de haute intensité de main d’œuvre et le projet de réhabilitation d’infrastructures et des services urbains (PIRUSU), qui selon lui, contribuent de manière palpable à l’amélioration de la qualité de vie de la population de Bangui.

Le président centrafricain a également remercié les partenaires internationaux, notamment l’Union Européenne, la France, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) pour leur appui constant à la RCA.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article