Centrafrique - Politique : L’ADP désapprouve la nomination d’un Premier ministre de consensus

Publié le par APA

APA Bangui (Centrafrique) L’Alliance pour la démocratie et  le progrès (ADP) a désapprouvé, mercredi à Bangui, la position de l’Union des forces vives de la nation (UFVN), sa plate-forme politique, qui milite pour la nomination d’un Premier ministre de consensus, estimant que ce principe n’a pas été retenu par le dialogue politique inclusif (DPI).

«Toute intransigeance sur le principe de la nomination d’un Premier Ministre par consensus, principe qui n’a pas été décidé par le dialogue politique inclusif, est de nature à créer inutilement un malaise politique», a indiqué l’ADP, dans une déclaration rendue publique dans la capitale centrafricaine.

La déclaration exhorte l’UFVN à se conformer aux recommandations du DPI concernant le choix du chef du gouvernement et demande au président François Bozizé de respecter à la fois la constitution et les actes du forum sur cette question.

Selon l’ADP, les débats au sein de la commission «questions politiques et gouvernance» concernant le caractère consensuel de la désignation d’un Premier ministre n’ayant pas abouti, aucune recommandation n’a consacré ce principe.

Par ailleurs, l’ADP trouve irréaliste que le nombre des membres du gouvernement soit limité à six, soit un représentant par entité ayant pris part au DPI, et demande à ce qu’il soit revu à la hausse dans la mesure où certaines plateformes politiques comme l’UFVN comportent cinq formations politiques.

«Pour le peuple centrafricain, l’après dialogue politique inclusif doit véritablement être différent de l’avant dialogue politique inclusif», conclut la déclaration de l’ADP.

Ecoutez l'édition de Radio Centrafrique du 31 Décembre 2008

Publié dans LES COMMUNIQUES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kolizo 06/02/2009 00:10

il faut préparer 2010 dans l'unité.Singuila

Républicain Centrafricain 02/01/2009 12:47

Il semble que l'opposition a mal négociée cette question voilà pourquoi Bozizé est intransigeant sur le poste de PM.Comme le dit le communiqué de l'ADP,le principe de désignation d'un PM de consensus n'a pas été acté par le DPI donc c'est une position courageuse de la part de ce parti qui dit les choses clairement dans l'intêrêt du pays.Maintenant les autres partis de l'ufvn doivent s'ils le peuvent démentir cette argumentation sinon le peuple aura l'impression de se sentir a nouveau floué par ces requins de la politique...BRAVO Mr GABIRAULT ET VIVE L'ADP

beti@yahoo.fr 02/01/2009 11:55

Honte à vous, aujourd'hui vous portez atteinte à l'esprit de coalition, demain vous allez appeller a voter pour BOZIZE, c'est la haute trahison. Alliance contre nature au pouvoir de BOZ