Centrafrique - Politique : L’UFVN demande la démission de l’actuel gouvernement centrafricain

Publié le par APA

APA Bangui (Centrafrique) L’Union des forces vives de la nation (UFVN) a demandé, vendredi à Bangui, la démission de l’actuel gouvernement centrafricain conformément à l’esprit des recommandations du dialogue politique inclusif (DPI) tenu à Bangui, du 8 au 20 décembre 2008.

Dans un communiqué de presse rendu public dans la capitale centrafricaine, l’UFVN a également exigé la nomination d’un Premier ministre de chargé de la formation d’un gouvernement dont la taille, la configuration ainsi que la clé de répartition des portefeuilles doit être arrêtée par consensus.

Le communiqué qualifie de prioritaire la formation d’un gouvernement de consensus. L’UFVN ne saurait accepter qu’on mette la charrue avant les boeufs en proposant les membres devant siéger au Comité de suivi sans que soit réglée au préalable la question de la nomination du Premier ministre et de la composition du futur gouvernement, souligne le communiqué.

Les négociations pour la formation du gouvernement de consensus se sont ouvertes mardi dernier à Bangui, regroupant le président François Bozizé et toutes les entités ayant pris part au DPI.

L’UFVN est une plate-forme politique regroupant le Rassemblement démocratique centrafricain (RDC), le Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC), l’Alliance démocratique pour le progrès (ADP), l’Association Londö et l’Association de solidarité pour le développement (ASD).

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article