RCA : Les pays de la CEMAC invités à diversifier leurs économies

Publié le par Gabonews

Bangui, 24 décembre (GABONEWS)- Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), en sa quatrième réunion du 16 décembre dernier à Douala au Cameroun, a invité les pays membres à diversifier leur économie, a déclaré mercredi, à Bangui, la directrice nationale de la BEAC Bangui, Florence Limbio qui restituait ces travaux au cours d'un point de presse.

Elle a expliqué que la quatrième réunion du CPM a été essentiellement consacrée aux répercussions de la crise financière internationale et les stratégies à adopter pour atténuer ses impacts dans la sous-région de l'Afrique Centrale.

"Le comité de politique monétaire exhorte les Etats membres à adopter une stratégie de réponse prompte et coordonnée, notamment en poursuivant résolument des politiques budgétaires prudentes visant un horizon de moyen terme et en accélérant les réformes structurelles axées sur la diversification économique et l'approfondissement de l'intégration sous-régionale", a-t-elle indiqué.

Elle a fait savoir que le CPM a également recommandé "l’accélération de la mise en œuvre du Programme économique régional dans la CEMAC en vue d’asseoir à moyen terme les bases d’une croissance forte, diversifiée et durable .Ce qui constitue dans ces conditions un enjeu majeur et un caractère urgent".

Ces recommandations interviennent au moment où les Etats membres et les banques qui disposent d’excédents de ressources sont sollicités pour soutenir ces activités à travers des investissements porteurs de croissance et générateurs d’emploi, en vue d’atténuer d'éventuels ralentissements économiques.

La directrice nationale de la BEAC a également indiqué que dans la perspective de la mise en œuvre des mesures indispensables pour faire face à la crise financière internationale, "les membres du CPM recommandent au Comité ministériel l’institution effective d’un comité de veille, qui comprendrait notamment la BEAC, la Commission de la CEMAC, la COBAC, la BDEAC et les Etats membres".

Elle a également fait savoir que dans l'optique d'apporter un soutien réel aux activités d’emploi dans la zone CEMAC, le CPM a décidé de réduire le taux d’intérêts des Appels d’offre de 75 points de base, baisser le taux d’intérêt sur placement des banques de 90 points de base.

Le CPM a aussi décidé de diminuer les taux de placements publics de 115 points de base pour les Fonds de réserve des générations futures et le mécanisme de stabilisation des recettes budgétaires de 125 points de base pour les dépôts spéciaux, abaisser la rémunération des réserves obligatoires de 35 points de base et maintenir inchangés les coefficients des réserves obligatoires.

Par ailleurs, le CPM s'est réjoui de la stabilité du système bancaire de la sous région et a recommandé plus de vigilance de la part des Etats membres.
par Gabonews

Publié dans ECONOMIE

Commenter cet article