CENTRAFRIQUE / TCHAD - REBELLION : BANGUI EN APPELLE A LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE ; UN AVION NON IDENTIFIé AURAIT SURVOLé SON ESPACE AERIEN

Publié le par A.F.P

Centrafrique: Bangui dénonce la violation de son espace aérien par le survol d'un avion non identifié et appelle à l'intervention de la communauté internationale

logo ARTICLE 1374BANGUI, 26 avr 2006 - Le gouvernement centrafricain a affirmé mercredi qu'un avion non-identifié avait violé la veille son espace aérien pour déposer des hommes armés dans le nord-est de son territoire, près du Tchad et du Soudan, et a demandé à la France de l'aider à surveiller ses frontières.

 "Le 25 avril 2006 vers 14h00 locales (13h00 GMT), un avion non identifié de type Antonov s'est posé sur l'aérodrome du village de Tiringoulou, dans le nord-est de la RCA", ont affirmé les autorités de Bangui dans un communiqué lu par un journaliste à la radio nationale. "Cet appareil, pour lequel aucun plan de vol n'avait été demandé, a déposé une cinquantaine d'hommes en armes et a décollé ensuite pour une destination inconnue", ont-elles ajouté.

 "Devant la violation de son espace aérien et cette nouvelle incursion sur son sol d'individus armés et non identifiés, le gouvernement centrafricain émet une vive protestation et en appelle de nouveau à la communauté internationale pour qu'elle intervienne auprès des chefs d'Etat de la sous-région afin que le sol centrafricain ne soit pas considéré comme une zone de combat", a poursuivi le communiqué. A la suite de cet incident, Bangui a annoncé avoir demandé à la France "de l'assister dans la surveillance de ses frontières".

 Au lendemain de l'offensive avortée des rebelles tchadiens du Front uni pour le changement (Fuc) sur N'Djamena le 13 avril, le gouvernement centrafricain avait annoncé la fermeture de ses frontières avec le Soudan, afin de ne pas "faciliter une agression contre le Tchad à partir de son territoire"

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article