La situation demeure fragile en Centrafrique, selon l'ONU

Publié le par Xinhuanet

NEW YORK (Nations Unies), 2 décembre (Xinhua) -- La situation  d'ensemble sur les plans politique, sécuritaire et socioéconomique en République centrafricaine demeurte fragile, selon un rapport de l'ONU publié mardi. 

     Elle est aggravée par la faiblesse de l'économie, des problèmes sociaux multiples et l'impunité, liée à de graves problèmes de  sécurité, en particulier dans le nord et le sud-est du pays,  indique le rapport.  

     Dans ce rapport, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon,  se félicite de la décision du gouvernement centrafricain de  convoquer un dialogue politique inclusif du 5 au 20 décembre 2008. 

     "J'appelle une fois encore toutes les parties prenantes  nationales, en particulier le gouvernement et les groupes armés, à oeuvrer de concert dans le cadre des accords de paix qui ont été  signés et à régler leurs différends par des moyens pacifiques dans l'intérêt du peuple centrafricain", ajoute-t-il. 

     M. Ban note que ces six derniers mois "le personnel  humanitaire a rencontré de graves problèmes, en particulier à  cause des activités des groupes rebelles armés, des coupeurs de  route et des braconniers, ainsi que des forces de sécurit é et de  défense gouvernementales". 

     Il renouvelle son appel "à toutes les parties pour qu'elles  fassent en sorte que l'aide humanitaire parvienne sans entrave à  ceux qui en ont besoin et assurent une protection adéquate au  personnel humanitaire".

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article