Centrafrique - Politique : La solution à la crise centrafricaine ne consiste pas à s’entretuer, selon l’ADP

Publié le par APA

APA Bangui (Centrafrique) La solution à la crise centrafricaine ne consiste pas à s’entretuer, a estimé, lundi à Bangui, M. Olivier Gabirault, le président de l’Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP), un parti membre de l’Union des forces vives de la Nation (UFVN), une coalition regroupant partis politiques et associations d’oppostion.

Dans une déclaration publiée en réaction aux événements survenus dans le Moyen Sido, au nord-ouest de la Centrafrique, M. Gabirault a rappelé à tous les protagonistes qu’ils sont avant tout des Centrafricains, donc des frères, et que la solution réelle à la crise que traverse le pays ne consiste pas à s’entretuer.

Le président de l’ADP a appelé le gouvernement centrafricain et la rébellion «à se ressaisir et à avoir pitié de la population qui souffre, victime expiratoire du conflit armé qui les oppose, n’ayant que ses yeux pour pleurer son sort».

«L’ADP constate avec tristesse, désapprobation et indignation que malgré le processus de paix engagé, le sang continue de couler inutilement, comme si personne ne désire la paix, alors que la population qui souffre depuis de longs mois attend avec impatience le dialogue politique inclusif pour reprendre une vie normale», ajoute la déclaration.

Le 11 novembre, treize soldats des Forces armées centrafricaines (FAC) ont été tués, au cours d’une patrouille de routine, dans une embuscade tendue par les rebelles du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) d’Abdoulaye Miskine, dans la localité de Kabo, située dans le Moyen Sido, au nord-ouest du pays.

Dans sa déclaration, l’ADP condamne l’attaque perpétrée par «la rébellion armée contre les FACA dans un contexte où tous les efforts devraient être orientés vers la solution pacifique acceptée par tous, à savoir le dialogue politique inclusif».

«Cette solution qui a été également prônée par les différentes composantes de la nation ainsi que la communauté internationale, a connu un grand avancement dès l’instant où un Accord global de paix et de cessez-le-feu a été signé, tout en demeurant ouvert», conclut le communiqué.

L’UFVN comprend notammment l’Alliance pour la démocratie et le Progrès (ADP), l’Alliance pour la solidarité et le Développement (ASD), l’Association Londö, le Mouvement de Libération du Peuple centrafricain (MLPC), le Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC).

Publié dans LES COMMUNIQUES

Commenter cet article

HerbeDeProvence 21/11/2008 16:25

Très pertinent! Bravo pour cet excellent blog comme on aimerait en voir plus souvent.