Rdc : Accord pour un sommet Kagame-Kabila

Publié le par Afrique Centrale Infos

Les présidents rwandais Paul Kagame et congolais Joseph Kabila ont donné leur accord pour participer à un sommet international pour ramener la paix dans l'est de la RDC, a affirmé vendredi le porte-parole du commissaire européen à l'Aide humanitaire Louis Michel.
"Les présidents Kabila et Kagame ont donné leur accord au commissaire Michel pour venir à un tel sommet international", a déclaré ce porte-parole, John Clancy, à Bruxelles.

Depuis le début de la crise qui a éclaté avec une nouvelle offensive des rebelles du général déchu tutsi congolais Laurent Nkunda dans la province du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), contre l'armée gouvernementale congolaise, M. Kagame avait refusé toute rencontre avec son homologue congolais.

Le président rwandais affirmait que les ressorts politiques de la crise étaient purement congolais et que le Rwanda n'avait pas à en discuter. Le régime rwandais, dominé par les Tutsis, est considéré par Kinshasa comme le principal appui de Laurent Nkunda, ce que Kigali dément.

Entre temps, le Conseil de sécurité de l'ONU puis l'Union africaine (UA) ont condamné l'offensive des rebelles, tandis que les chefs de la diplomatie belge, française et britannique étaient attendus ce week-end dans la région.

A l'issue d'une tournée en Afrique centrale, le commissaire européen au Développement et à l'Aide humanitaire, Louis Michel, a lancé vendredi soir un appel pour la tenue d'un sommet de la paix à Nairobi qui rassemblerait "tous les leaders de la région et tous les organismes internationaux pour tenter de garantir un accord qui vise à mettre une fin au conflit et amener la stabilité dans la région du Kivu".

Cette réunion, un "Nairobi 2", en référence à un premier sommet tenu dans la capitale kényane en novembre 2007 sur le conflit dans l'est de la RDC, permettrait "de trouver une solution par le dialogue", selon Louis Michel.

Le commissaire européen et ancien ministre belge des Affaires étrangères s'est rendu durant sa tournée à Kinshasa, à Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu, et à Kigali pour discuter de la crise humanitaire provoqué par l'exode massif des déplacés de guerre dans l'est de la RDC.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article