Etats Unis - Presidentielle 08 : Barack Obama en tête dans six Etats-clés, dont quatre traditionnellement républicains

Publié le par Afp

WASHINGTON — Le candidat démocrate à la présidentielle américaine Barack Obama fait la course en tête dans six Etats-clés, dont quatre traditionnellement républicains, selon un nouveau sondage Associated Press-GfK dans huit Etats cruciaux pour l'élection du 4 novembre.

Le candidat démocrate est crédité d'une nette avance sur son rival républicain John McCain au Colorado, au Nevada, dans le New Hampshire, l'Ohio, en Pennsylvanie et en Virginie. Il est également au coude-à-coude avec McCain en Caroline du Nord et en Floride.

Le sondage montre qu'Obama est considéré comme le candidat le plus capable d'enrayer le déclin de l'économie, principale préoccupation des Américains sur fond de crise à Wall Street et de ralentissement de l'activité. En revanche, McCain est à la peine sur ce terrain alors qu'il s'efforce de se démarquer du bilan du très impopulaire président sortant, George W. Bush.

Selon le sondage AP-GfK, Obama arrive en tête chez les électeurs qui ont voté par anticipation dans les huit Etats, où il est également le candidat préféré sur presque tous les sujets et est considéré comme le futur vainqueur de l'élection par une majorité de personnes interrogées.

"Si vous croyez aux miracles, vous croyez encore en McCain", résume sur le ton de l'ironie le consultant républicain Joe Gaylord, d'Arlington (Virginie). Malgré des doutes croissants sur les chances de McCain, l'équipe du sénateur de l'Arizona affirme que selon ses propres sondages la victoire est toujours à portée de main.

Certes, à quelques jours de l'élection, le facteur racial et le nombre important d'indécis pourraient encore changer la donne. Mais le sondage AP-GfK confirme ce que les collaborateurs de McCain reconnaissent en privé: ses chances de gagner sont minces.

Selon ce sondage, Obama possède une avance confortable dans l'Ohio (7 points), le Nevada (12), le Colorado (9) et la Virginie (7), des Etats qui avaient voté pour George W. Bush il y a quatre ans et qui totalisent 47 grands électeurs. Il suffirait à Obama de ravir aux républicains ces quatre Etats, voire deux ou trois, pour s'assurer une probable victoire dans la course à la Maison Blanche.

Le sénateur de l'Illinois peut gagner 252 grands électeurs -il en faut 270 pour être élu-simplement en remportant les Etats glanés par le candidat démocrate John Kerry en 2004. McCain pourrait encore le menacer dans deux Etats gagnés par Kerry, même si Obama y est crédité d'une avance à deux chiffres par le sondage: la Pennsylvanie (21 grands électeurs) et le New Hampshire (4).

Le sondage AP-GfK montre qu'Obama est également au coude-à-coude avec McCain en Caroline du Nord et en Floride, deux Etats riches en grands électeurs et remportés par Bush en 2004. Le candidat démocrate a consacré beaucoup de temps et d'argent à sa campagne en Floride (27 grands électeurs).

Des sondages indépendants suggèrent que le Nouveau-Mexique et l'Iowa, traditionnellement républicains, sont hors de portée pour McCain. Et il pourrait avoir des difficultés dans d'autres Etats habituellement acquis au Grand Old Party, comme le Montana.

Pour préserver ses chances, McCain devrait s'imposer dans les nombreux Etats traditionnellement républicains où il est devancé ou à égalité avec Obama. Une véritable gageure. S'il n'y parvient pas, il pourrait encore espérer en remportant la Pennsylvanie, où il accuse un retard de 12 points.

Signe des difficultés rencontrées par le candidat républicain, McCain est menacé dans son Etat de l'Arizona, où il n'est crédité que de 46% des intentions de vote contre 44% à Obama, selon un sondage Cronkite-Eight dont la marge d'erreur est de trois points.

A l'échelle nationale, une enquête du Centre de recherche Pew crédite Obama de 16 points d'avance chez les électeurs inscrits (52% contre 36% à son rival). D'autres sondages nationaux lui accordent une avance plus réduite, à un chiffre.

Le sondage AP-GfK a été mené par téléphone du 22 au 26 octobre auprès de 800 personnes dans les huit Etats-clés et comporte une marge d'erreur d'environ quatre points.

Publié dans LE MONDE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article