Bulletin d'Information Humanitaire République Centrafricaine (RCA) 20 - 27 octobre 2008

Publié le par Reliefweb

Points saillants

- Deuxième réunion du Comité de suivi de l'accord de paix global à Libreville

- Rapport du BONUCA sur les droits de l'homme

- 1,2 millions de dollars accordés par UNESCO pour l'éducation

- Mission pour améliorer la coordination des Nations Unies à Bangui du 25 au 30 octobre

Contexte et sécurité

Deuxième réunion du Comité de suivi

Le Comité de suivi de l'accord de paix global a entamé sa deuxième réunion à Libreville le 24 octobre.

La délégation gouvernementale centrafricaine est conduite par le ministre de la Communication et du dialogue, Cyriaque Gonda. Jean Jacques Démafouth conduit la délégation de l'Armée Populaire pour la Restauration de la Démocratie (APRD). Djanib Grebaye représente l'Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR), tandis que l'opposition politique centrafricaine est représentée par Henri Pouzère de l'Union des Forces Vives de la Nation (UFVN).

Les rebelles, tout comme l'opposition politique, ont exigé la révision de la loi d'amnistie générale promulguée le 14 octobre par le président Bozizé.

Selon les rebelles et le représentant de la coordination de l'opposition, cette loi d'amnistie ne facilite pas l'ouverture du dialogue de paix. Ils demandent plus de protection pour les chefs rebelles et les combattants des différents mouvements armés.

Bureaux d'achat des diamants sous feu

Le gouvernement centrafricain a retiré l'agrément d'exportation minière à huit des dix bureaux d'achat officiellement agrées pour collecter l'or et le diamant.

Cette mesure, devenue exécutoire pour une durée indéterminée, est l'une des actions visant à lutter contre la fraude minière, selon le ministre des Mines, Sylvain Ndoutingai.

Actualités

Rapport sur les droits de l'homme

Le Bureau des Nations Unies en Centrafrique (BONUCA) a publié un rapport analysant l'évolution de la situation des droits de l'homme dans le pays. Le rapport note des violations du droit à la vie, à l'intégrité physique, à la liberté et à un procès équitable. Les violations des droits de l'homme relevées dans le rapport sont pour la plupart imputées aux forces régulières de défense et de sécurité. Des traitements cruels, dégradants et inhumains ont surtout lieu dans les maisons d'arrêt. Dans les zones en conflit, des exécutions sommaires sont attribuées aux militaires lors des opérations de sécurisation.

Le Président Bozizé, au cours d'une réaction publique a déclaré qu'il ne s'agit pas des faits récents et que les actes mentionnés dans le rapport sont exagérés.

1,2 millions de dollars pour l'éducation

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie sectorielle de l'éducation, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a signé le 15 octobre un plan d'opération de 1,2 millions de dollars avec le Ministère de l'éducation. Le projet permettra de renforcer les capacités du Ministère et notamment du Secrétariat chargé de la coordination de la mise en œuvre de la stratégie et de la Direction des Constructions scolaires de manière à superviser le programme de réhabilitation et de construction prévu dans la stratégie. La nouvelle Direction des Ressources, aussi soutenue par le plan d'opération, aura pour tâche de gérer la carrière des nouveaux enseignants contractuels.

Ce projet, financé par le gouvernement italien, renforcera aussi les mécanismes d'alphabétisation et d'éducation non-formelle du Ministère et relancera la radio - télévision scolaire.

Le même jour UNESCO a fait un don de matériel informatique et de reprographie et d'équipement audio-visuel d'une valeur de 30.000 dollars au Haut Conseil de la Communication. Le matériel doit appuyer le Conseil dans son rôle de régulation. Dans le cadre de cette collaboration, deux ateliers de formation sont planifiés afin de vulgariser et d'expliquer le rôle du Conseil aux professionnels des médias ainsi qu'à la société civile.

Finalement, Benoit Sossou, le représentant de l'UNESCO basé à Yaoundé, Cameroun qui s'était rendu à Bangui à cette occasion, a remis de l'équipement à la radio de proximité, Espace Linga Tere.

Pour plus d'informations : h.cron@unesco.org

Télécoms Sans Frontières en RCA

Télécoms Sans Frontières (TSF) a envoyé une équipe en RCA pour soutenir les opérations de l'ONG américaine International Rescue Committee (IRC). Afin de faciliter la coordination des opérations d'IRC, TSF installera des liens de radio à haute fréquence pour mettre les bureaux de l'ONG à Bangui en communication avec ceux à Bocaranga et à Kaga Bandoro, situé respectivement à 500 et 350 km de la capitale. En outre, TSF équipera ses véhicules de systèmes radio afin d'assurer la sécurité du personnel et de permettre la communication avec les zones les plus lointaines du pays.

IRC intervient auprès des populations touchées par le conflit et notamment les plus démunis et les déplacés qui retournent dans leur villages d'origine en travaillant dans les domaines de la santé, de la santé environnementale, de la protection et de l'éducation.

Pour plus d'informations : boris.varnitzky@theirc.org

Deuxième évaluation de projets ERF

Au début du mois d'octobre, une deuxième évaluation de projets financés par le Fonds de réponse aux urgences (ERF) a eu lieu. Ainsi, six projets à Paoua et à Markounda dans le nord-ouest du pays ont été visités.

Avec les fonds de l'ERF, Cooperazione Internationale (COOPI) a distribué 5.000 kits agricoles et des vivres du Programme Alimentaire Mondiale (PAM) à autant de ménages. Première Urgence a donné des kits agricoles à 12.393 ménages et des vivres du PAM à 14.000 ménages.

Action Contre la Faim a réalisé une distribution de 2.811 kits agricoles, des semences et des vivres à 13.549 personnes à Markounda. L'Association centrafricaine du bien-être familiale a fait 2.083 consultations médicales et 179 tests de dépistage VIH.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a installé un service de connexion internet, ouvert à tous les humanitaires, à la base des Nations Unies à Paoua et le PAM a placé des équipements de télécommunication, qui permettent de suivre en temps réel le mouvement de toutes les missions sur le terrain afin d'en assurer la sécurité.

L'équipe d'évaluation a constaté que tous les projets ont largement ou entièrement atteint leurs objectifs et qu'ils ont contribué à améliorer les conditions de vie des populations affectées par la crise et les violences.

Pour plus d'informations: yangou@un.org

Coordination

Améliorer la coordination des Nations Unies

Une mission inter-agences des Nations Unies, composée de 15 membres, est arrivée le 25 octobre à Bangui pour étudier comment l'organe mondial peut améliorer la coordination et la cohérence de ses opérations dans le pays.

Le BONUCA annonce que l'équipe d'évaluation rencontrera des responsables du gouvernement, l'équipe pays des Nations Unies, la société civile et les membres du corps diplomatique au cours de sa visite d'une semaine.

L'équipe d'évaluation inter-agences fera des recommandations au Conseil de Sécurité sur la manière d'intégrer les activités des Nations Unies en RCA.

Nouveau staff d'ONG

Jorge Jimeno vient de joindre l'ONG anglaise Mentor Initiative en qualité de Directeur de programmes. Il est basé à Paoua.

Contacts: jorge@mentor-initiative.net | 75 52 08 46 Th. 88 21 65 10 72 502

Pour toutes informations, veuillez contacter: UN OCHA RCA
Nancy Snauwaert, snauwaert@un.org|+236 75 54 22 78
Gisèle Willybiro, willybiro@un.org|+236 75 54 90 31

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article