Déchets toxiques à Abidjan : deux accusés condamnés

Publié le par Bbc Afrique

La cour d'assises de Côte d'Ivoire a condamné un accusé à 20 ans de prison et un autre à 5 ans. Les sept autres personnes poursuivies dans le cadre de cette affaire ont été acquittées.

Sans surprise, la plus lourde peine a été infligée au principal accusé, Salomon Ugborugbo, le patron de la société qui avait déversé les déchets toxiques sur une quinzaine de sites à Abidjan.

Une interdiction de séjour sur le territoire pendant dix ans a également été prononcée contre cet homme d'origine nigériane.

Essoin Kouao, un agent de la société consignataire du Probo Koala au port d'Abidjan, a, lui, écopé de cinq ans de prison.

Cette peine est assortie de 10 ans de privation de droits civiques.

Il faut dire que la Cour n'a pas suivi l'avocat général qui avait requis la perpétuité à l'encontre de ces deux personnes.

En acquittant les sept autres accusés, la Cour a, d'une certaine manière, suivi les avocats de la défense.

Ceux-ci se sont employés à démontrer que leurs clients ne pouvaient pas, à l'époque, savoir que les déchets en question étaient toxiques.

La défense affirme qu'elle est restée sur sa faim, car les autorités ivoiriennes ont renoncé à toute poursuite contre Trafigura, la multinationale qui avait affrété le Probo Koala.

Trafigura avait opté pour un arrangement à l'amiable, en déboursant 100 milliards de FCFA pour indemniser l'Etat ivoirien.

"Je suis déçu. Il faut que justice soit rendue, les Ivoiriens veulent savoir la vérité," a déclaré un avocat de la défense après le verdict.

Publié dans L'AFRIQUE

Commenter cet article