RCA : Le ministre centrafricain se félicite à Libreville du respect du cessez-le-feu dans son pays

Publié le par Xinhuanet

LIBREVILLE, 15 octobre (Xinhua) -- Le ministre centrafricain de la Communication, du civisme, du dialogue et la réconciliation  nationale, Cyriaque Gonda s'est félicité mercredi à Libreville du  respect du cessez-le-feu dans son pays et de la promulgation par  le président François Bozizé d'une loi d'amnistie générale en  prélude au dialogue national censé ramener la paix dans le pays.  

     "Le cessez-le-feu est respecté par tous les belligérants",  s'est réjoui M. Gonda à l'issue d'une audience avec le nouveau  ministre gabonais des Affaires étrangères, Paul Toungui. 

     "J'ai emmené personnellement en main, la loi d'amnistie qui a  été promulguée hier (mardi) par le chef de l'Etat centrafricain à  son excellence monsieur le ministre d'Etat aux Affaires étrangères ", a-t-il ajouté. 

     Le Gabon est le médiateur de la crise centrafricaine. Le 21  juin denier, Libreville a obtenu des parties belligérantes  centrafricaines la signature d'un accord de paix. L'accord dit de  Libreville a été signé par le gouvernement centrafricain et deux  de ses trois principaux mouvements rebelles : l'APRD et l'Union  des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR). 

     La finalité est l'organisation d'un dialogue national  regroupant l'opposition armée, l'opposition politique, la société  civile et le gouvernement pour taire définitivement les armes dans le pays. 

     Le 16 septembre dernier, une première réunion de suivi de cet  accord a été organisée dans la capitale gabonaise. Les mouvements  rebelles ont notamment mis en cause le projet de loi d'amnistie  préparé par le gouvernement. Ils estimaient que le texte n'était  pas conforme à l'accord de Libreville. 

     Après la discussions, toutes les parties ont convenu de  résoudre leurs divergences par le dialogue.  

     La promulgation de la loi d'amnistie ouvre la voie à la tenue  du dialogue politique dans ce pays déchiré par plusieurs années de guerre civile.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article