La Francophonie : un cadre idéal pour un soutien à la RDC

Publié le par Digitalcongo

Du 17 au 19 octobre se tiendra à Québec au Canada, le XIIème sommet de la Francophonie. A l’ordre du jours, il sera question de choisir le pays qui abritera le prochain sommet en 2010. Deux pays africains sont en lisse. Il s’agit de la République démocratique du Congo et de Madagascar. Selon les informations recueillies sur place à Québec, la République démocratique du Congo est bien placée pour abriter ces assisses à Kinshasa en 2010. Pourquoi ?

Deux raisons expliquent ce choix. D’abord, la RDC est le deuxième pays si pas le premier pays francophone après la France. Depuis que la francophonie a été créée, il n’y a jamais eu de sommet à Kinshasa. Deuxième raison. En 2010, la Rdc fêtera les 50 ans d’indépendance qui coïncideront avec le XIIIème sommet de la francophonie.
Une chance pour la RDC

Depuis 1997, la Rdc en pleine guerre avec ses voisins, particulièrement le Rwanda qui ne cesse de jouer le rôle d’un état négrier. En effet, les puissances étrangères et les multinationales utilisent le Rwanda pour attaquer la RDC et piller ses richesses naturelles. Malgré la bonne volonté des congolais de mettre fin à cette guerre qui a déjà fait plus de quatre millions de morts, les autorités congolaises se buttent à la volonté des puissances étrangères et les multinationales qui ne veulent pas que la RDC soit un pays stable et retrouve son leadership en Afrique Centrale. Il apparaît clairement que les ennemis de la RDC travaillent pour qu’en RDC qu’il n’y ait pas d’Etat fort et stable. Ainsi, ces ennemis peuvent exploiter les richesses sans rendre compte à personne. Sur le plan international, le Rwanda est présenté comme victime à cause du génocide de 1994. Le régime de Kagame a toujours eu du soutien certaines puissances au détriment de la RDC.

Raison pour laquelle à l’occasion, de la tenue de ce sommet à Québec, les autorités congolaises s’emploieront à déployer une intense activité diplomatique pour expliquer les préoccupations des Congolais et évidemment espérer obtenir le soutien de tous les Etats de la Francophonie afin de mettre fin à cette guerre injuste que les multinationales et les puissances étrangères imposent au pays de Lumumba. Et ce par l’entremise d’un pays africain et frère le Rwanda. Certains médias occidentaux parlent de guerre ethnique alors qu’il s’agit d’une “  guerre de prédation ” montée de toutes pièces à l’étranger par des étrangers pour des intérêts étrangers. Ce qui est tout à fais ignoble.

En retrouvant sa place au sein de la francophonie, la Rdc ne manquera pas de bénéficier de la compréhension des alliés naturels de taille pour contrecarrer les ambitions de ses ennemis. On attend donc de la francophonie une position très claire sur la guerre à l’Est du pays. Pour que la Francophonie sauve la RDC.

(SL/PKF/Yes)

Freddy Mulumba Kabuayi/Le Potentiel

Publié dans L'AFRIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article