Centrafrique - Rebellion : Deux soldats de la Micopax blessés

Publié le par Afrique Centrale Infos

Deux militaires de la Mission de consolidation de la paix en Centrafrique (Micopax) ont été légèrement blessés la semaine dernière dans une embuscade tendue dans le nord du pays par la rébellion.

Le 3 octobre, une patrouille mixte de cette force régionale et des Forces armées centrafricaines "est tombée dans une embuscade de l'APRD (Armée populaire pour la restauration de la démocratie) à Pougol (500 km au nord-ouest de Bangui)", selon un communiqué du général Guillaume Lapo, porte-parole du gouvernement, indiquant que l'attaque avait blessé deux militaires.
La Micopax, constituée essentiellement de militaires et placée sous l'autorité de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (Cééac), a remplacé mi-juillet la Force multinationale africaine en Centrafrique (Fomuc), qui était déployée dans le pays depuis 2002.

Le communiqué gouvernemental, lu mardi à la radio nationale, ne précise pas s'il y a eu des échanges de tirs et s'il y a eu des blessés du côté des rebelles, présents dans le nord-ouest de la Centrafrique.

Le général Lapo a cependant soupçonné le président de l'APRD, Jean-Jacques Demafouth, exilé en France, d'avoir demandé aux éléments armés de reprendre les opérations sur le terrain alors que cette rébellion a signé deux accords avec le gouvernement centrafricain.

D'après ces accords, signés en mai et juin à Libreville, il est notamment prévu un cessez-le-feu afin de pouvoir engager le "Dialogue politique inclusif", rassemblant toutes les parties centrafricaines et sortir le pays de son instabilité chronique.

Publié dans ACTUALITES NATIONALES

Commenter cet article