Alimentation : L’Afrique gagnée par la psychose du lait chinois

Publié le par Afrik.com

Le Gabon, le Burundi et la Tanzanie suspendent les importations de produits laitiers chinois

La peur du lait chinois contaminé à la mélanine s’étend à l’étranger, alors qu’en Chine le nombre d’enfants victimes de cette fraude ne cesse de s’accroître. Quelque 53 000 enfants au total ont dû être soignés dans le pays tandis que 13 000 restent hospitalisés. Ce scandale a mis en évidence une pratique fréquente depuis quelques mois : l’ajout de mélanine à des produits alimentaires pour tricher sur leur taux en protéines et le faire paraître artificiellement plus élevé.

Le Gabon, le Burundi et la Tanzanie sont sur le qui-vive. Depuis le scandale du lait frelaté chinois, les pays africains bloquent tour à tour les importations de produits laitiers en provenance de Chine. Depuis une dizaine de jours, l’Empire du milieu fait face à un scandale alimentaire sans précédent. Quelque 53 000 enfants ont dû être soignés et 13 000 restent hospitalisés après avoir consommé du lait frelaté à la mélanine.

Les pays africains tirent la sonnette d’alarme

Alertée par ce scandale, la ministre burundaise du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme Euphasie Bigirimana a demandé dimanche, lors d’un communiqué de presse, « aux importateurs et aux commerçants de lait en provenance de la Chine de suspendre toute vente jusqu’à la fin des investigations techniques en cours » ajoutant que « cette mesure concerne les vendeurs de lait reconditionné quel que soit son origine ». Le Burundi devient le troisième pays à prendre des mesures sanitaires après le Gabon et la Tanzanie, qui ont suspendu samedi les importations de produits laitiers de « toutes marques confondues » en provenance de Chine. Dans un communiqué publié à Dar es-Salam, l’autorité sanitaire tanzanienne de l’alimentation et des médicaments (TFDA) a également demandé aux « agents du gouvernement à tous les postes-frontières d’être particulièrement vigilants sur tous les produits laitiers chinois, y compris les yaourts, les glaces et les chocolats ».

La Chine montrée du doigt

Cet incident a mis en lumière une pratique fréquente en Chine : l’ajout de mélanine à des produits alimentaires pour tricher sur leur taux en protéines et le faire paraître artificiellement plus élevé. Cette substance chimique utilisée dans l’industrie du plastique et la fabrication de colles ou de résines, toxique pour les reins des enfants, a été découverte dans du lait liquide commercialisé par trois des plus grandes sociétés laitières chinoises. En 2007, des chiens et des chats du continent nord-africain avaient été victimes de l’ajout de mélanine. Du gluten importé de Chine, entrant dans la composition de leurs pâtées industrielles, avait été trafiqué à la mélanine, qui conjugué à un acide, forme des cristaux dans les reins.

Ce pays est coutumier de ce genre de scandales. Régulièrement, la Chine est sur la sellette pour ses produits alimentaires ou pharmaceutiques de mauvaise qualité, et quelquefois toxiques…


lundi 22 septembre 2008, par Stéphanie Plasse
© Copyright Afrik.com

 

Publié dans LE MONDE

Commenter cet article