Centrafrique : Exécutions sommaires à Bangui ?

Publié le par Afrique Centrale Infos

Une Ong centrafricaine contre la peine de mort et la torture a dénoncé vendredi l'existence d'"exécutions sommaires" pratiquées par certains policiers dans la lutte contre le banditisme à Bangui.

Selon l'Action chrétienne pour l'abolition de la torture et contre la peine de mort (ACAT-RCA), des exécutions sommaires sont menées régulièrement en périphérie de Bangui dans le cadre de la lutte de la police contre les braquages et les viols.

"Nous ne pouvons pas cautionner les exécutions sommaires dans un Etat dit de droit. Elles constituent des violations flagrantes des droits de l'Homme", a déclaré Me Bruno-Hyacinthe Gbiégba, président de ACAT-RCA.

"Nous estimons que tous les auteurs des crimes bénéficient de la présomption d'innocence, dès lors que les faits ne sont pas établis et qu'ils ne sont pas encore condamnés", a ajouté Me Gbiéga.

"Or dans ce qui se passe, il est fort possible que des innocents soient victimes de cette justice expéditive", a-t-il déploré.

Selon Human Rights Watch (HRW), l'ex-directeur de l'Office central de répression du banditisme (OCRB), Yves-Valentin Gbéyoro, nommé fin août directeur-général adjoint de la police nationale, serait impliqué dans des exécutions extrajudiciaires.

La Centrafrique, pays enclavé et instable au nombre des plus pauvres de la planète, est aussi en proie à l'insécurité dans le nord, où groupes rebelles, "coupeurs de routes" et soldats gouvernementaux commettent de nombreuses exactions.

Publié dans DROITS DE L'HOMME

Commenter cet article