Centrafrique - Corruption : Bureau d’accueil des usagers pour la lutte contre la corruption et la fraude en Centrafrique

Publié le par Apa

APA Bangui (Centrafrique) Un bureau d’accueil des usagers pour la lutte contre la corruption et les détournements des deniers publics en Centrafrique a officiellement démarré ses activités, mercredi à Bangui.

Organe de l’Inspection générale des finances (IGF), le bureau d’accueil des usagers a été institué par le ministère des finances et du budget, dans le cadre de la politique gouvernementale en matière de bonne gouvernance des finances publiques.

Cette structure doit travailler en synergie avec le comité national de lutte contre la corruption, «qui a une vocation nationale et internationale», a indiqué l’inspecteur général des finances, Albert Goffi, procédant au lancement des activités du bureau.

«Lorsque nous arrivons à détecter, après enquête, des cas avérés de fraude et de corruption, l’Inspection générale des finances va en rechercher les causes, identifier les auteurs pour situer les responsabilités, afin de permettre au ministre des finances d’envisager les sanctions administratives et des poursuites judiciaires», a expliqué M. Goffi.

«L’IGF ne dispose pas de moyens financiers et de communication pour remplir cette mission. Mais nous pensons qu’avec le concours financier de nos partenaires, ce bureaux pourra être doté d’un budget qui lui permettra de fonctionner», a-t-il conclu.

Le bureau d’accueil des usagers a été créé pour appuyer les efforts du gouvernement dans le domaine de la lutte contre la corruption et la fraude, afin de renforcer les capacités du Comité national de lutte contre la corruption.

Publié dans ECONOMIE

Commenter cet article